Mathieu Valbuena : "C'est une faute professionnelle"

Mathieu Valbuena : "C'est une faute professionnelle"

En 2011, c'est lui qui avait envoyé l'OM en huitièmes de finale de C1 après un numéro de soliste à Dortmund. Onze ans plus tard, Mathieu Valbuena était devant sa TV, espérant avoir enfin un successeur. Mais Petit Vélo a assisté impuissant à la cruelle élimination de l'OM face à Tottenham, qu'il analyse à tête reposée. « Que les joueurs n’aient pas été mis au courant du résultat de Francfort, c’est lunaire. C'est une faute professionnelle » , estime-t-il. 

Comme tous les Marseillais, on vous imagine encore sonné. Quel sentiment domine ?

Il y a plusieurs sentiments : du regret, de l’incompréhension, de l’énervement, de la colère. On ne sait pas quoi penser, il y a beaucoup de choses à dire sur cette non-qualification. Cette poule pour l’OM, qui sortait du chapeau 4, était très abordable, avec des équipes homogènes, et une tête de série pas terrible. L’OM avait de quoi jouer la deuxième place, largement. Finir dernier de ce groupe, alors que tu avais la troisième place en main jusqu’à la dernière seconde, c’est un échec. Que les joueurs n’aient pas été mis au courant du résultat de Francfort, c’est lunaire. C’est une faute professionnelle. Même si on a envie de jouer la qualification, à ce moment, on doit sécuriser au moins la place en C3. Cela aurait été une déception, mais aussi un moindre mal. Résultat ce matin : l’OM n’a rien, à part la queue entre les deux jambes.

Vous avez facilement trouvé le sommeil hier soir ?

C’était une soirée cauchemardesque. On n’a pas vu une grande différence dans le jeu, et on se fait punir au bout. C’est dur, parce que la première mi-temps était vraiment réussie. Marseille a fait une grosse entame de match, sans être flamboyant, mais en étant sérieux, en allant les chercher haut, ils les ont mis en difficulté. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas tué le match dans le gros temps fort. Ils ne se sont pas mis à l’abri. Dès que Tottenham a répondu dans l’intensité, et joué plus haut, l’OM a été en grosse difficulté. C’est regrettable de voir ces deux visages, tu ne peux pas faire ça en C1. Même contre un Tottenham très moyen - j’insiste, parce que je les ai beaucoup vus jouer cette saison -, ça se paye. Surtout que tu sais avant le match que Tottenham marque souvent en fin de match, et souvent sur un coup de pied arrêté. Résultat ? Un but sur coup franc, un autre dans le temps additionnel. Tu finis dernier, alors que tu n’avais rien à envier aux premiers, mais eux ont su tuer quand il le fallait.

Lire la suite sur SoFoot.com