Matteo Berrettini vient à bout d'Andy Murray au troisième tour de l'US Open

Matteo Berrettini a dû s'employer face à Andy Murray. (Danielle Parhizkaran/Usa today sports)

Matteo Berrettini n'a pas eu la partie facile face à Andy Murray vendredi, mais il a su serrer le jeu aux moments décisifs (6-4, 6-4, 6-7 [1], 6-3). L'Italien est en huitièmes de l'US Open.

Andy Murray aura fait bien plus que résister à Matteo Berrettini. Le Britannique aura même réussi certains des plus beaux points du match, jusqu'à en faire sourire Ivan Lendl, ce qui n'est pas une mince affaire. Mais au final, c'est bien Matteo Berrettini qui a répondu à l'interview du vainqueur.

lire aussi

Le film du match Berrettini-Murray

Sur le papier, cela pouvait sembler logique. L'Italien était un top 10 il y a encore peu, alors que Murray, tant bien que mal, trace sa route dans le top 50. Mais le Romain revient de blessure et n'a pas eu une préparation parfaite avant cet US Open (deux défaites d'entrée de jeu à Montréal et Cincinnati). Comme ce n'était guère mieux du côté de Murray, le manque de repères des deux hommes pouvait équilibrer les débats.

Ce fut le cas en début de match. Souvent en retard dans son petit jeu de jambes, en délicatesse avec son revers, Berrettini était loin de briller. Le plan de jeu de Murray était d'ailleurs clair, attaquer le revers. Une tactique gagnante qui lui valait de dominer les échanges du moment qu'ils duraient plus de cinq coups. Berrettini, lui, pouvait compter sur son service (18 aces pour une seule double faute). Avec des pointes régulières autour des 217 km/h, il martyrisait le retour de Murray. Un break pour mener 4-3 allait s'avérer suffisant pour boucler le premier set.

Murray tient l'échange, mais Berrettini serre le jeu

Dans la foulée, Berrettini breakait d'entrée dans le deuxième set. Alors coupable d'une trop grande passivité, il laissait Murray immédiatement revenir. Le Britannique était relancé et montrait alors toute son intelligence et son esprit de combat. L'intelligence en allant provoquer Berrettini sur son coup fort, le coup droit, avant de s'ouvrir le court et de conclure côté revers.

lire aussi

Le tableau masculin de l'US Open

Son esprit de combat en se battant sur toutes les balles, à l'image de ce passing en bout de course vers l'avant alors qu'il était en défense sur sa ligne quelques secondes auparavant. Les fans ont aimé, Berrettini un peu moins. Au neuvième jeu du set, il a décidé que cela suffisait. Il a serré le jeu, fait l'effort sur les jambes et il est allé chercher un nouveau break (5-4). Derrière, Murray s'est effondré, laissant l'Italien conclure le set sur son service.

5

Matteo Berrettini a réussi cinq breaks. Mais l'Italien a eu 15 occasions. Ce manque de réussite explique aussi ses difficultés dans le match.

La partie semblait jouer, mais Murray ne l'entendait pas ainsi. Tant bien que mal, il s'est accroché. Il n'a rien lâché et il a poussé Matteo Berrettini à un tie-break. L'Italien le débutait parfaitement avec un mini-break suivant un coup droit foudroyant. Mais derrière, il s'est complètement liquéfié, ne remportant aucun de ses services et multipliant les fautes grossières. Abandonné par son coup droit, il voyait Murray lui ravir le troisième set. Et son service dès le premier jeu du quatrième. Assommé, Berrettini ? Pas vraiment. Il a commencé par effacer son handicap dans la foulée.

Il s'est ensuite évertué à garder la balle dans le court, malgré un évident manque de lucidité après 3h30 de jeu. Et comme dans les deux premiers sets, il s'est montré supérieur au moment décisif. À 4-3, service Murray, il a fait l'effort en retour. L'important était de remettre la balle dans le court et de faire jouer Murray. Tactique gagnante et break. Finir sur son service n'était qu'une formalité. Dans la douleur, Berrettini est en huitièmes de l'US Open où l'attend Alejandro Davidovich Fokina.

lire aussi

Toute l'actu de l'US Open