Mattias Ekstrom, vainqueur du prologue du Dakar : « On termine 2022 sur une bonne note »

Mattias Ekstrom dispute son deuxième Dakar. (S. Mantey/L'Équipe)

Mattias Ekstrom, qui a remporté le prologue du Dakar samedi avec son Audi, était satisfait de sa performance mais conscient du chemin encore à accomplir en Arabie saoudite.

Mattias Ekstrom (Audi - vainqueur du prologue autos) : « C'est toujours agréable de bien démarrer mais la journée est encore longue et le rallye bien davantage. On termine 2022 sur une bonne note, mais le Dakar ne commence vraiment que demain (dimanche). Il va falloir rester bien concentré durant les deux semaines qui viennent. C'est bien de pouvoir choisir sa position pour le départ quand on est comme moi un junior au Dakar. Je vais avoir des traces à suivre. L'auto fonctionne bien, l'équipe a fait du bon boulot... On va pouvoir fêter la nouvelle année et recharger les batteries pour demain. »

lire aussi : L'actu du Dakar

Stéphane Peterhansel (Audi - 3e du prologue autos) : « On rentre dans la course. Quand on met le casque sur la tête au départ, on sent qu'on est dans le sujet. On fait 1, 3 et 6 (le classement des trois Audi) et, à titre personnel, c'est mieux que ce que j'espérais. C'était un parcours davantage taillé pour de purs pilotes de rallye ou de rallycross, ce qui n'est pas mon cas donc c'est une bonne position. Je n'ai pas trop l'habitude des stratégies, mais je serai quand même bien placé pour faire mon choix dans l'ordre de départ de demain (dimanche). »

Toby Price (KTM - vainqueur du prologue motos) : « Je ne sais pas si c'est vraiment une bonne chose de choisir sa place pour le départ de demain (dimanche)... Je ne sais pas si c'est un avantage ou un désavantage. L'an dernier, nous avions opté pour une stratégie qui ne s'est vraiment pas avérée la bonne. On va garder l'esprit ouvert, de longues étapes nous attendent. En quatorze jours, bien des choses peuvent arriver... Gagner le prologue ne garantit rien. On va essayer de s'amuser et de profiter du désert. »

Daniel Sanders (GasGas - 2e du prologue motos) : « C'était dix minutes un peu folles... Il était difficile de rester concentré, c'était très glissant et compliqué de trouver de la motricité et de rester sur la piste. Je suis d'ailleurs sorti à deux ou trois reprises. Dans ces conditions, je suis content de me classer deuxième. Je vais pouvoir choisir ma position pour le départ de demain (dimanche) et je montre que j'ai le rythme après une année blanche. Mais ce n'est que le prologue... Le Dakar commence demain. »