Matuidi, Motta, Verratti...: Les réactions après PSG-Monaco

Thiago Motta a livré ses impressions avant le duel face à Nice ce dimanche soir à l'Allianz Riviera. Il est confiant pour le PSG et son futur.

Unai Emery (entraineur du PSG) : "Oui pour nous c’était important, nous voulons le titre et c’est pour ça que nous avons préparé le match pour bien jouer. Nous l’avons fait aussi pour nos supporters, nous voulions faire un match complet et je crois que ça a été le cas (...) Nous avons respecté l’histoire de la coupe de France. Monaco pensait que ce qu’il a fait était le mieux pour lui. (...) Je respecte l’opinion et le travail de tous les autres coaches. Tu apprends quelque chose de tous les matches. Nous avons un objectif collectif qui est de gagner et après on regarde les performances individuelles, les statistiques. Aujourd’hui tous les joueurs ont fait un bon travail".

Vadim Vasilyev (vice-président de Monaco) : Le résultat est logique. On savait que ça allait être une mission impossible. Dans le football, tout peut se passer, mais Paris a remporté logiquement ce match ce soir. C'est dommage qu'on n'ait pas pu jouer la Coupe de France à fond, mais vu qu'on était en demi-finales de Ligue des Champions et engagés dans la lutte pour le titre en Ligue 1, il fallait prendre une décision. Et une décision difficile. Je l'assume. C'est une décision du club, pris avec le coach et le staff médical. Si on ne gagne rien, il n'y aura pas de regrets parce que c'est le rôle des dirigeants de prendre des décisions. Je les assume et c'est à quitte ou double. 

Blaise Matuidi (milieu de terrain du PSG) : Pour nous, ce n'est pas étrange. C'était une demi-finale. Il fallait gagner et on l'a fait. Peu importe l'équipe qu'il y a en face. Nous, on avait un objectif c'était d'aller en finale et on l'a fait. C'est notre deuxième grand objectif. On a envie de tout rafler en France. On va y croire jusqu'au bout. Le turnover de Jardim ? C'est leur choix. J'espère pour eux que ça sera payant. Ce n'était pas notre problème. Actuellement, on est bien. On est sérieux, appliqués et on continue à gagner. On va essayer de bien se préparer pour Nice afin d'aller là-bas et gagner. Même si on est le PSG, c'est toujours difficile d'aller au Stade de France. Et il ne faut pas cracher sur le travail qu'on a fait. On a des joueurs qui ont toujours faim de titres.

Valère Germain (attaquant de Monaco) : "C'était un match compliqué. Le PSG a joué très sérieusement. C'est dommage puisque les 20 premières minutes, c'était plutôt cohérent même si on n'a pas eu trop le ballon. Le premier but nous a un peu coupé dans notre élan. Il y a pas mal de joueurs qui ont leur première expérience dans le groupe pro. Ça restera une belle soirée pour eux. C'était important pour eux de tout donner (...) Tous les matches vont être compliqués, et je pense que le club a eu raison d'adopter cette stratégie : valoriser les jeunes et laisser des joueurs au repos (...) On assume cette décision. On verra à la fin de la saison, si c'était la bonne (...) Pression ? Tout le monde nous en parle depuis le début de la saison. Mais on arrive à bien la gérer, à gagner les matches et à faire le nécessaire".

Marco Verratti (milieu de terrain du PSG) : "On a pris du plaisir car on s'est qualifié pour la finale. Moi si j'étais un joueur de Monaco aujourd'hui, je serais énervé contre mon club. Car c'était une demi-finale de Coupe et ce n'est pas tous les jours qu'on a cette opportunité. C'est bien de faire tourner l'équipe, mais pas là. Là, je pense que c'est exagéré. Ce n'était pas très respectueux pour la Coupe de France".

Thiago Motta (milieu de terrain du PSG) : "Je ne pensais pas atteindre les 200 matches. C'est un plaisir. Je profite de ça pour remercier tous les entraineurs que j'ai connus ici. Et surtout le président. Je suis reconnaissant aux joueurs avec lesquels j'ai joués. Arriver à ce niveau c'est grâce à eux. Je suis content (...) C'était une demi-finale de Coupe. On savait qu'on devait l'aborder avec confiance et concentration. On a fait notre travail. On va pouvoir jouer un autre finale (...) Monaco a fait son choix. C'est respectable. C'est une bonne équipe et j'espère pour eux qu'ils vont continuer à démontrer cette force. Moins en championnat. Là aujourd'hui, le plus important c'est que nous, on soit en finale. Bien sûr qu'on est contents (...) Si Barcelone est oublié ? Dans une saison, il y a de bons et de mauvais moments. On doit continuer à travailler et regarder de l'avant. Il nous manque encore deux titres".

Marquinhos (défenseur du PSG) : "Ce qu'il y a de l'autre côté, on n'y pense pas. Le plus important c'était de donner une bonne réponse sur le terrain. Gagner avec la manière. On l'a réussi et c'était notre objectif. On sait que les meilleurs joueurs de Monaco n'ont pas joué, mais nous on a bien attaqué le match. Et on a marqué le but qui nous a tranquillisés (...) Nice, c'est vrai qu'ils jouent bien. C'est une équipe qui nous ressemble. Elle veut avoir la possession et le ballon par terre. Elle est belle à regarder. Ils font du bon travail et ils méritent d'être en haut (...) Ça sera un match dangeureux, mais ça dépend de nous aussi. Tous les matches sont des finales maintenant (...) Deux coupes et une deuxième place ? En championnat, on ne lâche pas. On essaye de leur mettre la pression. On n'a pas été très réguliers et ça a été notre défaut. Mais on croit jusqu'au bout".

Loïc Tanzi et Julien Quelen au Parc des Princes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages