Mauro Icardi : après des rumeurs sur sa séparation avec Wanda, le joueur du PSG sort du silence

SGP

Le couple Mauro Icardi - Wanda Nara n'arrête décidément pas de faire parler de lui. Entre rumeurs de séparation, de réconciliation, de divorce, de scandales... on ne sait plus où donner de la tête. Pourtant, l'attaquant du Paris Saint-Germain semble une bonne fois pour toute investi dans sa relation avec la présentatrice-influenceuse argentine. Retour sur le dernier épisode de cette saga qui semble interminable.

Tout a démarré au milieu de l'été, lorsque le club du PSG a décidé de mettre son attaquant en vente. A partir de ce moment-là, Mauro Icardi a été placé sur la liste des indésirables des champions de France en titre, déterminant qu'avec Kylian Mbappé, Neymar, Messi et compagnie, ils avaient de quoi faire sur le front de leur attaque. Mais Icardi a tout de même été appelé pour jouer les matches de début de saison de Paris. Sauf que lors du déplacement à Clermont pour le premier match de championnat, Maura Icardi a posté une story dans un avion en direction... d'Ibiza.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ℝ ℂ ℝ (@mauroicardi)

Mauro Icardi : "Arrêtez d'inventer de la merde !"

A ses côtés, Wanda Nara apparaissait tout sourire. Ce qui a provoqué une vague de contestation de la part des fans du Paris Saint-Germain, ne comprenant pas ce que faisait Icardi dans cet avion plutôt qu'au bord de la pelouse pour encourager son club. Des critiques que Mauro Icardi n'a pas laissé passer. "Si je voyage aujourd'hui à (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Jennifer Lopez mariée à Ben Affleck : son premier mari sort du silence et tape sur le couple de stars
Mort d'Olivia Newton-John : son mari dévoile une dernière photo de l'actrice et ses dernières volontés
Yannick Noah très complice avec une de ses ex-femmes au mariage de son fils, des photos dévoilées
Bixente Lizarazu : une très rare photo du sportif avec Claire Keim révélée par son fils
Keen'V : le chanteur s'en prend à Illan Castronovo et à ses "placements de produits douteux"