Maverick Viñales s'élancera depuis les stands à Valence

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

Depuis plusieurs courses, a dû limiter ses essais en raison d'un kilométrage élevé sur les moteurs encore à sa disposition. L'Espagnol s'attendait à revivre cette situation à Valence et Portimão mais Yamaha a finalement décidé d'utiliser un sixième moteur cette année, dépassant ainsi le quota autorisé pour l'année. Viñales sera donc obligé de prendre le départ du Grand Prix d'Europe depuis l'allée des stands dimanche.

"Nous avons monté le sixième moteur [sur la moto de] Maverick et nous faisons face à une nouvelle pénalité [après celle de jeudi]", a déclaré Massimo Meregali, le manager de l'équipe Yamaha, à Sky Italia. "Maverick partira des stands dimanche."

Sur les cinq moteurs autorisés pour la saison, Maverick Viñales n'en utilisait plus que deux depuis plusieurs courses, et un avait été définitivement retiré de son parc. Le pilote Yamaha a 19 points de retard au championnat sur Joan Mir, l'actuel leader, mais cette pénalité va lui compliquer la tâche dans l'optique du titre, d'autant plus que le circuit de Valence est réputé difficile pour les dépassements. Au Grand Prix de Styrie, Johann Zarco n'avait pu remonter que jusqu'à la 15e place après s'être élancé de la voie des stands suite à une pénalité identique.

Lire aussi :

Yamaha sanctionné pour l'irrégularité de ses moteurs

Les moteurs Yamaha sont au cœur de nombreux débats cette année. Le constructeur japonais a eu des inquiétudes quant à la fiabilité de ses moteurs, suite à une casse pour Valentino Rossi à Jerez en ouverture de la saison, et il a demandé à modifier ses soupapes, ce que les autres marques ont refusé. La puissance des moteurs aurait depuis été réduite.

Yamaha a utilisé des soupapes non homologuées sur plusieurs courses en début de saison et jeudi, la FIM a annoncé retiré les points inscrits par le constructeur et par les deux équipes, l'officielle et le team SRT, dans les courses où les pièces incriminées ont été utilisés. Les points marqués au championnat des pilotes ont en revanche été maintenus, ce qui préserve les chances de titre de , les trois principaux poursuivants de Joan Mir.