Max Verstappen décroche la pole position de la course sprint du GP d'Émilie-Romagne devant Charles Leclerc, Lewis Hamilton 13e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Max Verstappen (Red Bull) a dominé les qualifications du GP d'Émilie-Romagne ce vendredi à Imola et partira en pole position de la course sprint samedi (16h15). Sous la pluie, le Néerlandais a devancé Charles Leclerc (Ferrari) et Lando Norris (McLaren). Les pilotes Mercedes George Russell (11e) et Lewis Hamilton (13e) ont buté en Q2.

Sous la pluie d'Imola, Max Verstappen (Red Bull) a dominé la séance de qualification interminable du GP d'Émilie-Romagne ce vendredi à Imola. Après plus d'une heure et demie, le Néerlandais partira en pole position de la première course sprint de la saison, samedi à 16h15, devant le leader du Championnat du monde Charles Leclerc (Ferrari) et Lando Norris (McLaren).

lire aussi

Le film des qualifications du GP d'Émilie-Romagne

Dès le début de la Q1, le système de freinage arrière droit de la Williams d'Alex Albon a pris feu, provoquant ensuite l'explosion du pneu. Les débris de carbone étaient nombreux sur la piste et le premier drapeau rouge était agité pour permettre aux commissaires d'intervenir. Le Thaïlandais partira de la dernière place sur la grille. Les deux autres grands perdants de cette première phase de qualifications sont les Français Esteban Ocon (19e) et Pierre Gasly (17e). Si un problème de boîte semble avoir contrarié le pilote Alpine, son compatriote de chez Alpha Tauri a tout simplement été battu au chronomètre dans les ultimes secondes sur une piste de plus en plus sèche.

Un peu trop agité par l'annonce à la radio de l'arrivée de la pluie ou peut-être par sa récente prolongation de contrat chez Ferrari jusqu'en 2024, Carlos Sainz a commis une erreur fatale en perdant l'arrière de sa monoplace à l'accélération et est allé s'encastrer dans le mur du virage 18. Nouveau drapeau rouge. La piste trempée, les pilotes ne sont jamais repartis. George Russell (11e) et Lewis Hamilton (13e), piégés, ont posé pied à terre. Pour la première fois depuis le GP du Japon en 2012, aucun pilote Mercedes n'a réussi à se hisser en Q3.

Leclerc frustré, Verstappen heureux

La pluie a continué de tomber mais la Q3 devait bel et bien s'achever. Kevin Magnussen (Haas) s'est offert une petite frayeur mais a pu repartir. À deux minutes de la fin, Valtteri Bottas a stationné son Alfa Romeo sur le bord de la piste en raison d'un problème technique, provoquant un drapeau jaune qui se transformera en drapeau rouge alors que Max Verstappen et Charles Leclerc se disputaient le meilleur temps. Même en levant le pied, le pilote Red Bull a bouclé son tour en 1'27''999. À la relance, il restait 3 minutes pour un ultime tour lancé... rapidement avorté par la sortie de route de Lando Norris (3e).

lire aussi

La grille de la course sprint

C'est terminé, les positions sont figées sur la grille. Magnussen (4e) partira en deuxième ligne, devant Fernando Alonso (Alpine, 5e) et Daniel Ricciardo (McLaren, 6e). Piégé par les conditions météo, Sergio Perez (Red Bull) sera juste derrière (7e) tandis que Carlos Sainz (Ferrari) s'élancera en 10e position.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles