Max Verstappen pénalisé de cinq places au départ du Grand Prix d'Italie

Max Verstappen lors de la première séance d'essais libres à Monza, vendredi. (R. De Waal/Presse sports)

Max Verstappen (Red Bull) perdra cinq places sur la grille de départ du Grand Prix d'Italie à la suite d'un changement de moteur. Carlos Sainz et Sergio Perez seront également pénalisés.

Après une première vague de pilotes pénalisés pour des changements de pièces jeudi, dont Lewis Hamilton faisait partie, de nouveaux pilotes sont concernés. Max Verstappen (Red Bull) sera rétrogradé de cinq places au départ du Grand Prix d'Italie à Monza, dimanche.

Deux semaines après avoir déjà changé son unité de puissance en Belgique, le leader du Championnat a utilisé un nouveau moteur à combustion interne, son cinquième de la saison, au-delà du quota autorisé par saison.

lire aussi

Classement général du Championnat

Son coéquipier Sergio Perez va perdre dix places pour les mêmes raisons. À la différence du Néerlandais, c'est la première fois que le Mexicain dépasse le maximum autorisé : il est donc, comme le prévoit la règle, pénalisé de dix places.

Carlos Sainz (Ferrari) va lui perdre 25 places pour renouvellement de deux éléments moteur mais également des éléments de boîte de vitesses et partira en fond de grille comme Hamilton, mais aussi Yuki Tsunoda (AlphaTauri).

Une liste susceptible de s'agrandir

Valtteri Bottas (Alfa Romeo) sera lui pénalisé de 15 places. Mick Schumacher (Haas) devrait lui aussi recevoir une pénalité pour un changement de boîte de vitesses, a annoncé son équipe Haas jeudi, même s'il ne figure pas ce vendredi dans la liste des pilotes ayant changé des pièces.

Cette liste est susceptible de s'agrandir. Sur ce circuit où il est possible de doubler et donc où la puissance moteur est d'autant plus importante, plusieurs écuries ont choisi de renouveler des pièces et ont encore le temps de le faire.

lire aussi

Fin de négociation entre Porsche et Red Bull