Max Verstappen (Red Bull) remporte le Grand Prix d'Espagne et prend la tête au Championnat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Max Verstappen s'impose pour la deuxième fois à Barcelone. (R. de Waal/Presse Sport)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Profitant de l'abandon de Charles Leclerc (Ferrari), Max Verstappen s'est imposé devant son coéquipier Sergio Perez au Grand Prix d'Espagne. Le pilote Red Bull devance désormais Leclerc au Championnat du monde.

Dans ce début de saison qui a vu la F1 adopter une nouvelle réglementation, une règle inattendue semble se confirmer : pour Max Verstappen, c'est soit l'abandon, soit la victoire. Le champion du monde a remporté son quatrième Grand Prix de la saison en Espagne dimanche. Il s'impose devant son coéquipier Sergio Perez, et prend également la tête du Championnat du monde grâce à l'abandon sur panne mécanique de Charles Leclerc qui était en tête au moment où sa Ferrari l'a lâché. Coup double pour Red Bull qui devance la Scuderia au classement des constructeurs. George Russell (Mercedes) complète le podium.


Le week-end idéal de Charles Leclerc semblait pourtant parti pour se poursuivre. Parfaitement lancé devant Verstappen, le Monégasque gérait bien ses pneus, augmentant progressivement son avance en tête de course. Mais un soudain problème moteur l'a contraint à jeter l'éponge au 27e tour, alors qu'il comptait 13 secondes d'avance sur George Russell. « a fait mal », confiait d'ailleurs le pilote Ferrari après la course. D'autant que l'écurie n'a pas pu compter sur Carlos Sainz pour prendre le relais. L'Espagnol, qui a mal jailli de la grille, est vite passé de 3e à 5e, avant de partir en tête à queue au 4e virage du 7e tour. Sorti des points, il a finalement pu remonter jusqu'au pied du podium.

Perez, coéquipier modèle

Verstappen est également sorti à ce 4e virage, piégé par le vent arrière au 9e tour alors qu'il cédait du terrain derrière Leclerc. Passé 4e, il a vu Perez lui céder sa place pour pouvoir attaquer Russell. Mais le DRS défectueux de Verstappen, déjà aperçu en Q3, l'a longtemps agacé et empêché de revenir sur une Flèche d'Argent rapide. L'abandon de Leclerc a servi de déclencheur : Verstappen s'est rué aux stands chausser des tendres, pendant que Perez, plus performant, prenait Russell en chasse. Le Mexicain a pris la tête au 31e tour, Russell est rentré au 37e, laissant les Red Bull devant.

Dans une course à trois arrêts, Verstappen a fini en mediums, profitant d'une consigne d'équipe pour passer Perez et prendre la tête au 49e tour. Le Mexicain est alors rentré pour chausser des tendres et chiper le meilleur tour à un Hamilton lancé dans une remontée fantastique. Le septuple champion du monde, percuté par Magnussen dès le premier tour est reparti 19e, annonçant rapidement à la radio qu'il valait peut-être mieux « économiser ce moteur ». Mal lui en aurait pris, puisque sa monoplace enfin performante lui a permis de remonter progressivement jusqu'en 4e position au 60e tour. Il termine finalement 5e derrière Sainz, après avoir dû économiser son carburant en fin de course.


Ocon dans les points, Gasly loin

Les deux pilotes tricolores ont vécu un Grand Prix d'Espagne diamétralement opposé. Esteban Ocon avait du rythme au volant de sa Alpine. Parti 12e, il est tout de suite entré dans les points et décroche une belle 7e place. L'écurie française marque des points avec ses deux monoplaces puisque Fernando Alonso, parti dernier après avoir changé son unité de puissance, a réussi une belle remontée jusqu'au 9e rang.

Loin derrière, Pierre Gasly n'a jamais pu se battre pour entrer dans les 10. Parti 14e, le Français a souffert toute la course, grattant finalement une petite place au drapeau à damier. Un dimanche frustrant pour le pilote AlphaTauri, qui a vu Tsunoda marquer un point au 10e rang.

lire aussi

Le film de la course

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles