Max Verstappen remporte la course sprint du Grand Prix d'Autriche devant Leclerc

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Max Verstappen partira en tête du Grand Prix d'Autriche dimanche. (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Max Verstappen (Red Bull) a terminé en tête de la course sprint du Grand Prix d'Autriche samedi. Le champion du monde s'élancera devant les deux Ferrari de Leclerc et Sainz qui ont livré une belle bataille.

Et de trois pour Max Verstappen ! Après une défense un peu musclée dans les virages 1 et 2 du circuit de Spielberg face aux Ferrari, le champion du monde néerlandais s'est ensuite promené et remporte sa deuxième course sprint de la saison, la troisième de sa carrière. Le pilote Red Bull devance sur la ligne les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz qui se sont livrés une bataille à la limite en début de course. Il partira donc en tête du Grand Prix d'Autriche dimanche à 15h.

Dès le départ, le leader du Championnat se déporte sur sa droite et bloque Leclerc, tandis que Sainz en profite pour enrouler par l'extérieur au premier virage et prendre la deuxième place au Monégasque. L'Espagnol attaque même au virage 2 le Néerlandais mais bloque ses roues et permet à son coéquipier de mieux se relancer et le repasser au freinage suivant.

lire aussi

Le classement de la course sprint

Il va s'en suivre une passe d'arme très musclée entre les deux pilotes Ferrari, alors que la Red Bull de tête se détache rapidement avec 2''5-2''8 d'avance. Après quelques tours show et très chauds, Sainz reçoit sans doute des consignes d'équipe car il lève soudain le pied. Il se contentera de la troisième place.

Pendant ce temps, l'écart entre Verstappen et Leclerc évolue peu et diminuera même sur la fin, Leclerc finissant à 1''675. Sainz, lui, termine à 5''644 du vainqueur, près de huit secondes devant un George Russell (Mercedes) très esseulé tout au long des 23 tours de course.

Meilleure remontée pour Pérez, Hamilton bloqué par les Haas

Sergio Perez (Red Bull) a en revanche réussi la meilleure remontée de tout le plateau. Parti 13e à la suite de sa pénalité reçue pour limites du circuit dépassées aux essais, le Mexicain termine en huitième position. Il a réussi à doubler les deux Haas et l'Alpine d'Esteban Ocon (sixième à l'arrivée) et a bénéficié d'un accrochage au départ entre Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Lewis Hamilton (Mercedes).

Ce dernier est longtemps resté bloqué derrière Kevin Magnussen et Mick Schumacher et a fini par trouver l'ouverture au 21e tour, lorsque l'Allemand est sorti de la zone DRS de son coéquipier. Trop tard pour le septuple champion du monde pour atteindre l'autre Haas de Magnussen, classée septième.

A noter la belle remontée aussi de Zhou Guanyu (Alfa Romeo), parti des stands après avoir calé dans le dernier virage du tour de formation, ce qui provoqua un deuxième tour de chauffe. Le pilote chinois, violemment accidenté la semaine dernière à Silverstone, termine finalement quatorzième, devant Gasly, Albon, Tsunoda et Latifi. Sebastian Vettel (Aston Martin) a dû abandonner, tandis que Fernando Alonso n'a pas pu démarrer, sa monoplace restant coincée sur la grille avec les couvertures chauffantes à l'amorce du tour de formation.

lire aussi

Toute l'actu de la F1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles