Maxime Bossis au Figaro : «Pour notre génération, Michel Hidalgo était un guide»

Festor, Gilles
Sport24
/ Panoramic
/ Panoramic

Vainqueur de l'Euro 1984 avec les Bleus et cadre de l'équipe de France dirigée par Michel Hidalgo, Maxime Bossis se souvient d'un sélectionneur ouvert, généreux et d'une incroyable gentillesse.

Maxime, qu'avez vous ressenti en apprenant le décès de Michel Hidalgo  ?  Maxime Bossis :  J'éprouve beaucoup de tristesse même si je m'attendais quelque part à cette nouvelle car il était souffrant depuis quelque temps déjà. Nous étions allés le voir avec quelques joueurs de ma génération à Marseille il y a deux mois environ. Il était diminué. Pour moi et ma génération, Michel Hidalgo était un guide qui est parti et sa gentillesse n'avait d'égale que son talent et ses compétences. Il nous a fait confiance, que ce soit dans les moments fabuleux, ou d'autres plein de souffrances. On a vécu de fabuleux moments avec lui.

Avait-il gardé contact avec ses anciens joueurs ? Oui, on se revoyait régulièrement avec Platini, Tigana, Rocheteau, Bats et d'autres joueurs de notre génération. On se croisait aux matches des Bleus, au stade de France. On avait un lien fort même si on ne se voyait plus pendant plusieurs mois. Ce lien ne s'est jamais rompu.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Quelle était sa principale qualité d'entraîneur ? C'était de faire confiance à ses joueurs. Avant, on essayait de copier ce qui se faisait de mieux avec les sélectionneurs étrangers, allemands notamment alors qu'on n'avait pas les mêmes qualités athlétiques qu'eux. Lui nous a (...) Lire la suite sur sport24.com

Le football français pleure Michel Hidalgo, emblématique entraîneur de la génération Platini

Des Bleuets dans l'attente après le report des JO

Report des JO 2020 : et si le handball français en sortait plus fort ?

Siutat, Collet et Garnier saluent le report des JO : «La moins mauvaise solution»

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi