Maxime Chanot : "À New York, Pirlo met les coups francs, moi la tête"

SO FOOT

Tu croules sous les sollicitations médiatiques ces jours-ci...

Ouais ! Je suis arrivé au Luxembourg il y a peu et entre le décalage horaire, les entraînements, le Luxembourg-France qui arrive et les interviews, le planning est assez rempli. Mais ça va.


Tu es né à Nancy, mais tu es aussi luxembourgeois. Ça vient de quel côté de ta famille ?

De ma mère. Mon père est français, donc le prochain match va être intéressant : toute ma famille paternelle va sûrement être derrière la France, contrairement à ma famille maternelle qui soutiendra le Luxembourg.


Quand as-tu choisi la sélection luxembourgeoise ?

À vingt ans, quand je suis arrivé en Belgique et que je me sentais capable de jouer pour l'équipe nationale. Il n'y a jamais eu vraiment de débat en fait, parce que je n'ai jamais été dans la position d'être sélectionné en équipe…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages