Maxime Grousset domine Florent Manaudou sur 50 m des Championnats de France en petit bassin

Maxime Grousset, avec Florent Manaudou au deuxième plan. (J.-M. Hervio/L'Équipe)

La finale du 50 m des Championnats de France en petit bassin a vu la victoire de Maxime Grousset (21''03) qui a battu Florent Manaudou, très déçu par son chrono de 21''15. Charlotte Bonnet a encore battu le record de France du 100 m brasse.

La finale du 50 m était l'événement de cette deuxième journée des Championnats de France en petit bassin, disputée vendredi à Chartres. Tout le monde attendait la confrontation entre Florent Manaudou et Maxime Grousset. Le cadet s'est imposé en 21''03 devant son aîné, très déçu par son temps de 21''15. Toujours très performant sur 25 m, Florent Manaudou est passé à côté de sa course et ne trouvait pas d'explication à ce trou d'air : « Ça m'énerve. A chaud, je me pose plein de questions, il faudra voir demain (samedi). Je pense que techniquement, ce n'est pas trop mal. Ce matin, c'était très bien. Hier, au relais, c'était très bien aussi. Ce n'est pas de finir 2e qui me dérange, c'est vraiment le temps. J'aurais fait 1er en 21''15, ça aurait été la même chose. C'est frustrant de ne pas savoir pourquoi. »

Pour Maxime Grousset, c'est une marche de plus dans sa progression en petit bain. Le Néo-Calédonien a réalisé un excellent virage pour prendre le dessus sur le deuxième 25 m et a ainsi signé son meilleur temps.


lire aussi

Le résumé de la première journée des Championnats de France petit bassin


Les minima pour Bouchaut, Duhamel et Viquerat

Cette deuxième journée a aussi été marquée par trois nouveaux nageurs qui ont réalisé les minima pour les Mondiaux à Melbourne : Joris Bouchaut, 2e du 400 m en 7'36''22, Cyrielle Duhamel sur 400 m 4 nages en 4'33''82 et Antoine Viquerat sur 200 m brasse en 2'04''86. La perf du jour revient à Charlotte Bonnet qui a encore battu le record de France du 100 m brasse en 1'05''03. « Je prends du plaisir parce que je sais que ce sont des courses nouvelles, que j'ai un enjeu kilométrique à aller chercher mais pas forcément des médailles internationales pour l'instant, se réjouit la Niçoise. Ça ne met pas une pression de malade, c'est super cool. »

Logan Fontaine, autre élève de Philippe Lucas, montre une belle forme. Après sa victoire sur 400 m, il s'est imposé sur 800 m en 7'35''47. « Je suis très content. Sur 800, j'ai un peu moins de références. À la fin, je voyais Joris (Bouchaut, 2e qui a aussi réalisé les minima en 7'36''22) remonter, je ne savais pas du tout combien il restait. Quand j'ai entendu sonner, j'ai tout lâché sur le 50. Je suis sur un bon pic de forme. »

Sur 50 m papillon, Mélanie Henique a logiquement dominé les débats en 25''26 devant Marie Wattel (25''92) : « Je fais une mauvaise arrivée, je perds tellement de temps. L'essentiel est fait. Je n'ai pas trop pu m'entraîner à cause de ma déchirure (biceps) début octobre. On s'adapte. On ne fait pas grand-chose avec 25''2, il va falloir aller beaucoup, beaucoup plus vite. Je manque beaucoup d'entraînement sur les bras. Il me reste un mois pour travailler. »

Sur 100 m dos, le duel Tomac/Ndoye Brouard a encore tourné en faveur de Mewen Tomac, vainqueur en 50''06, devant son rival (50''54). Mais le champion d'Europe n'en faisait pas vraiment une maladie : « C'est souvent moi, je peux lui laisser un peu (sourire). Ce qui m'importe, ce sont les Championnats du monde, les Championnats d'Europe et les Jeux Olympiques, ça ne dérange pas qu'il me passe devant aux Championnats de France. »


lire aussi

Tous les résultats des Championnats de France en petit bassin