Maxime Médard (Toulouse) : « Personne ne m'a poussé vers la sortie »

Maxime Médard (Toulouse) : « Personne ne m'a poussé vers la sortie »

L'arrière ou ailier du Stade Toulousain Maxime Médard, qui a annoncé vendredi sa retraite sportive à la fin de la saison, raconte ce qui sera peut-être son dernier match au Stadium. Son club a battu La Rochelle (23-16) et conserve sa place dans le top 6 à deux journées de la fin de la phase régulière.

Maxime Médard (ailier ou arrière du Stade Toulousain, qui a annoncé sa retraite à la fin de saison) : « On a gagné, c'est le principal, mais on n'est toujours pas qualifiés. Il faudra aller gagner à l'extérieur. Personnellement, rien n'a changé depuis que j'ai annoncé que j'arrêtais à la fin de la saison. C'est ma décision, personne ne m'a poussé vers la sortie. J'ai vécu cette journée avec beaucoup d'émotion. Je suis content de ma rentrée, ça fait toujours chaud au coeur d'entendre l'ovation des spectateurs. J'ai passé dix-huit dans ce club avec eux, ils ont appris à me connaître.

La suite ? J'ai passé plus de vingt ans sur les terrains à m'entraîner tous les jours et à jouer tous les week-ends. Là, je vais me poser un peu quand même. J'ai tout fait pour préparer l'après, mais je ne sais pas encore si je resterais dans le rugby. J'étais content de faire le tour d'honneur à la fin avec ma fille.

Je dis toujours qu'on n'est que de passage dans un club ou dans une entreprise. Il faut accepter de laisser la place aux jeunes à un moment. Si j'ai fait toute ma carrière pro ici, c'est parce que Toulouse est un club à part. C'est un club qui te permet de réaliser tes rêves. Quand je suis parti de Blagnac, c'était pour gagner des titres et je savais que je pourrais y arriver à Toulouse. J'ai déjà essayé de m'imaginer avec un autre maillot sur le dos mais j'ai du mal. »

lire aussi

Résultats et calendrier de la 24e journée du Top 14

Grégory Alldritt, troisième-ligne centre de La Rochelle

« C'est un Top 14 de fou, on perd quatre places au classement en une journée, c'est du jamais-vu ! Désormais, tous les matches sont couperets. La moindre défaite nous éloigne du top 6 »

Grégory Alldritt (troisième-ligne centre de La Rochelle) : « Il nous a manqué un peu de précision. On ne peut pas leur donner 7 points sur une sortie de camp (6e), juste après notre essai (4e). On est bien en première période, mais après, on manque de justesse quand on a le ballon et qu'on se rapproche de leur en-but. C'est nous qui perdons notre match, mais j'ai trouvé qu'il y avait un gros manque de cohérence sur pas mal de décisions de l'arbitre, notamment dans les rucks défensifs où les Toulousains étaient couchés sur beaucoup de ballons. On savait que ce serait un gros match, en prime time, et il nous a manqué quelque chose.

Après, on peut s'appuyer sur l'état d'esprit manifesté ce soir pour la suite. On a été capables de marquer sur une belle action, on a été pas mal dans les rucks, mais il y a eu trop de petites erreurs et d'imprécisions. Il faut continuer et se servir de ce match. Il n'y a aucun abattement, c'est loin d'être un coup d'arrêt. C'est peut-être mieux qu'une victoire, même, car cette frustration, on pourra l'évacuer le week-end prochain contre Montpellier devant notre public en quarts de finale de la Coupe d'Europe. C'est un Top 14 de fou, on perd quatre places au classement en une journée, c'est du jamais-vu ! Désormais, tous les matches sont couperets. La moindre défaite nous éloigne du top 6. »

lire aussi

Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles