Mazda voit dans le LMDh une "opportunité" de retour au Mans

Gary Watkins
motorsport.com

Mazda est un des deux constructeurs japonais à avoir remporté les 24 Heures du Mans (avec Toyota), sa seule victoire datant de 1991 avec l'emblématique 787B à moteur à piston rotatif. Mais la marque est absente de la catégorie reine de la classique mancelle depuis 1992 et de l'épreuve dans son ensemble depuis 1996, même si des moteurs ont occasionnellement été fournis à des structures.

Lire aussi :

L'ACO et l'IMSA annoncent une convergence du règlement prototype

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Évidemment, ça serait super de faire revenir la marque Mazda aux 24 Heures du Mans avec un programme d'usine. Le LMDh pourrait être une super opportunité de revenir si cela a du sens, mais il y a beaucoup de travail à faire pour comprendre si nous pouvons réussir dans un programme pareil."

Les réactions du côté de General Motors (qui engage Cadillac) et d'Acura, eux aussi en DPi, ont été un peu plus réservées, dans l'attente d'informations supplémentaires qui doivent être données dans le cadre des 12 Heures de Sebring. 

Lire aussi :

Taylor : Cadillac a un "travail inachevé" au Mans

BMW s'est retiré après une seule saison en LMGTE Pro, en 2018-2019, mettant en avant un manque de retour sur investissement.

Du côté de Porsche, le directeur de la compétition 

À lire aussi