Mbappé au PSG : des réponses au présent, des questions pour l'avenir

Journaliste Yahoo Sport
Yahoo Sport

Auteur d’un triplé éblouissant, Kylian Mbappé a offert au public du Parc des Princes une soirée de gala, des réponses sur son avenir, et de nouvelles questions pour la direction du PSG.

Ce dimanche soir, il aura fallu 3 actes à Kylian Mbappé pour promettre au Parc des Princes tout le spectacle à la hauteur du nouveau titre de Champions de France des siens. Son troisième, accessoirement.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

PREMIER ACTE, LE JEU

Très inspiré, l’attaquant francilien n’a pas fait dans la dentelle pour réduire à néant les espoirs de son ancienne équipe dans un match au goût de revanche. Il a été celui qui intervenait après trois rencontres sans gagner pour un PSG fragilisé, qui retrouvait son public après deux semaines de galère.

Résultat dès la 15e minute, il a fait trembler les filets : un ballon d’Alves au milieu du terrain, une impulsion du n°7 qui opérait un décalage pour Diaby, un contre éclair, une remise dans la surface, et un premier but à la sauce Mbappé. Un sourire mais aucune célébration face à son ancienne équipe.

Pour ce qui est du festival, il n’aura fallu qu’une vingtaine de minutes plus tard, pour que le natif de Bondy refasse parler la poudre, après un une-deux savoureux avec Dani Alves. Mais l’ancien héros n’avait pas fini de se muer en bourreau, offrant au PSG un troisième but 10 minutes après le retour du vestiaire, reprenant avec justesse un centre merveilleux d’Alves pour un coup du chapeau. Finis les remords, l’attaquant n’a cette fois pas manqué l’occasion de laisser exploser sa joie.

Il faut dire qu’avec ce triplé, Mbappé signait son 30e but de la saison en Ligue 1, entrant un peu plus dans l’histoire du football tricolore :

  • Il a égalisé la performance de Jean-Pierre Papin en championnat

  • À 20 ans, il est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à atteindre ce total sur une saison de Ligue 1

Bref, Mbappé aime les soirs de gala, les records à exploser et les filets qui tremblent. Après avoir été mis au repos contre Nantes pour la première fois après trois mois intensifs sans ses compères d’attaque, le champion du monde a en tout cas prouvé ce dimanche soir qu’il avait toujours la faim de tout gagner.

DEUXIEME ACTE, LA DÉCLARATION

Après le régal sur le terrain, il fallait bien une belle prise de parole pour offrir aux Parisiens la cerise sur le gâteau. Et Kylian Mbappé ne s’est pas fait prier pour apporter – comme à l’accoutumée – la réponse parfaite aux questions entourant son avenir dans la capitale.

« Je suis ici. Je m’inscris dans le projet. Après, tant mieux pour le Real Madrid s’il y a Zidane, je regarderai les matches en tant qu’admirateur », a déclaré l’intéressé au micro de Canal +.

Sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2022, l’attaquant envoie ainsi dans les cordes les nombreuses rumeurs le reliant aux Merengue depuis le retour de Zidane. Il faut dire que le club madrilène s’était délecté de lancer lui-même les hostilités, le président Florentino Perez ne ratant pas l’occasion du retour du Français pour évoquer publiquement son désir de débaucher le jeune champion du monde.

Manque de chance, Mbappé a clos le débat au bon endroit, au bon moment, pour que l’écho traverse la frontière.

TROISIÈME ACTE, LES QUESTIONS

Après avoir offert les réponses attendues sur le terrain, et celles tant recherchées face au micro, Kylian Mbappé se devait forcément (et malgré lui) de soulever d’autres questions.

Car en se distinguant une nouvelle fois ce dimanche soir, l’attaquant a aussi continué de s’inscrire, aux yeux de tous, dans un rôle de n°9 dont il a fait le brillant apprentissage ces dernières semaines. Orphelin de Neymar, Cavani ou Di Maria, le jeune français a non seulement assuré le capital but des siens, mais a aussi confirmé sa faculté d’adaptation à un poste qui lui semble tout destiné.

Car oui, le « Kylian » le plus connu du globe ne fait aucun mystère de ses qualités de contre-attaquant, de sa vitesse hors du commun (il a encore été flash à 38km/h contre Monaco), de sa facilité à bouffer les espaces et dribbler trois défenseurs. Mais il n’est pas qu’un athlète capable de distancer n’importe quel rideau défensif. Mbappé est désormais un finisseur hors pair, capable de muer un ballon en éclair de génie, en sombréro ou en coup du chapeau.
En étant impliqué dans pas moins de 20 buts en Ligue 1 rien que depuis le début de l’année 2019, Mbappé a prouvé une nouvelle chose : qu’il n’avait aucune limite et que l’aile ne suffirait peut-être plus à l’expression pleine de son talent.

Alors si l’avenir du Français s’inscrit durablement dans la capitale, la question de son nouveau rôle au sein de l’effectif devra forcément se poser la saison prochaine. Et l’évidence, c’est que son évolution constante et son insolente maturité sur les terrains et en dehors poussera forcément le staff et les dirigeants parisiens à se pencher sur la gestion du cas Edinson Cavani. De son côté, Tuchel ne cache d’ailleurs plus son affection pour ce “nouveau Mbappé”.

C’est une certitude, si Kylian Mbappé a toujours excellé dans un duo d’attaque, sa nouvelle dimension en pointe devrait conforter les espoirs de Tuchel en la matière. De son côté, l’Uruguayen ne pourra certainement pas se contenter d’un rôle de second plan et de partager à nouveau le front de l’attaque, pour devenir à terme l’ombre de Mbappé.
C’est factuel, si Cavani est de 12 ans l’ainé de Mbappé, son avenir est forcément moins pérenne que celui de Mbappé : à 32 ans, le Matador reste le meilleur buteur de l’histoire du Paris Saint-Germain, mais son contrat arrive à son terme la saison prochaine et le destin joue en sa défaveur.
Car si Thomas Tuchel n’a jamais tranché, le coach allemand a parfois laissé Cavani sur le banc cette saison (notamment contre Naples, son ancien club), signe fort que le n°9 n’était plus aussi indispensable à l’équipe et à l’embellie du duo Mbappé – Neymar. Et puis, malgré son implication de tous les instants et ses buts en cascade, Cavani a vécu l’éclosion de Mbappé depuis l’infirmerie en cette fin de saison.Comme une évidence que le destin se nouait sous le maillot rouge et bleu malgré lui.

D’ailleurs, pendant que Mbappé affirmait sans détour son intention de rester dans la capitale, Cavani expliquait ce dimanche disposer encore d’une année de contrat, sans manquer d’ajouter « avec le football on ne sait jamais. »

Comme une porte ouverte aux interrogations de la direction francilienne, qui devra forcément trancher dans le vif durant l’été. Céder l’Uruguayen durant le mercato pour ne pas le laisser partir libre ? Continuer à le valoriser dans l’effectif en freinant l’avènement de Mbappé ? Est-ce possible de risquer de laisser Cavani partir libre quand on a les pieds liés par les contraintes du fair-play financier ? Comme si les réponses apportées par la démonstration de Mbappé avaient finalement soulevé nombre de questions. Et ça tombe bien, l’été sera long à Paris.


À lire aussi