McLaren officialise l'arrivée de Ricciardo en 2021

Fabien Gaillard
motorsport.com

L'arrivée de  qui a au contraire perdu le fil après plusieurs saisons de progression.

Pas non plus une surprise au vu de ce qu'avait déclaré l'Australien l'an passé au moment de revenir pour RACER sur le choix qu'il avait eu à faire au moment de quitter Red Bull : "McLaren, en tant que groupe – j’ai eu quelques rencontres avec eux –, j’ai trouvé qu’il s’agissait de gens vraiment cool. Assurément, sur le plan personnel, je les aime beaucoup. [...] J’ai vraiment eu une sensation positive avec eux. Mais évidemment, ils l’admettront, ils ne sont pas encore au niveau, et ça semblait probablement un peu trop optimiste d’aller là-bas en ce moment. Donc ça les a en quelque sorte éliminés. [...] Je pense si ça avait été totalement personnel, alors McLaren aurait été aussi attractif que n’importe qui. Mais il y a évidemment toujours une grosse part de performance."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le calendrier provisoire F2 et F3 laisse deviner celui de la F1

Au sortir de sa meilleure saison depuis 2012, avec son premier podium depuis le GP d'Australie 2013, mais également avec la perspective de pouvoir être propulsé par une unité de puissance Mercedes dès l'an prochain, McLaren est sans doute apparu comme un parti plus attirant qu'une équipe Renault qui s'est elle-même lancée dans une grande opération de réorganisation et dont l'avenir en F1 reste écrit en pointillés. 

Toujours est-il que Ricciardo, 30 ans, retrouvera à Woking un camarade particulièrement réceptif à son humour en la personne de , 20 ans, souvent pris de grands fous rires quand il accompagne le pilote au numéro 3 en conférence de presse et avec qui il semble bien s'entendre. Une dynamique personnelle sur laquelle McLaren entend bien surfer.

"Faire signer Daniel est un nouveau pas en avant dans notre plan à long terme et va apporter une enthousiasmante nouvelle dimension à l'écurie, aux côtés de Lando", a déclaré Zak Brown, PDG de McLaren. "C'est une bonne nouvelle pour notre équipe, nos partenaires et bien sûr nos fans. Je souhaite par ailleurs rendre hommage à Carlos pour l'excellent travail qu'il a réalisé pour McLaren en contribuant au plan visant à retrouver notre niveau de performance. Il a un véritable esprit d'équipe et nous lui souhaitons le meilleur pour son avenir post-McLaren."

Quant au directeur de l'écurie britannique, Andreas Seidl, il a ajouté : "Daniel est un vainqueur en Grand Prix qui a fait ses preuves ; son expérience, son dévouement et son énergie vont s'avérer précieux pour McLaren et pour notre mission de revenir à l'avant du peloton. Avec Daniel et Lando comme coéquipiers, j'estime que nous avons deux pilotes qui vont continuer d'enthousiasmer nos fans et d'aider l'écurie à progresser. Carlos est un vrai professionnel, c'était un plaisir de travailler avec lui et nous allons continuer d'apprécier les courses avec lui cette année. Nous lui souhaitons tous bonne chance pour la prochaine étape de sa carrière, lorsqu'il quittera McLaren."

Carlos Sainz est désormais attendu du côté de Ferrari.

À lire aussi