McLaren a "sauvé les meubles" avec 10 points à Imola

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne s'annonçait compliqué pour McLaren. n'ont atteint la Q3 que d'extrême justesse et se sont positionnés aux neuvième et dixième emplacements de la grille, contraints de prendre le départ en pneus tendres rodés. Pas vraiment la solution idéale.

Andreas Seidl, Team Principal, McLaren

Andreas Seidl, Team Principal, McLaren<span class="copyright">Sam Bloxham / Motorsport Images</span>
Andreas Seidl, Team Principal, McLarenSam Bloxham / Motorsport Images

Sam Bloxham / Motorsport Images

Malgré le manque de performance sur cette piste, McLaren se contente des progrès réalisés grâce au nouveau package aéro. "Nous étions très satisfaits des évolutions que nous avons lancées", poursuit Seidl. "Et si vous parlez aux pilotes après la course, je crois qu'ils étaient aussi contents de la voiture. Nous n'avons simplement pas pu en extraire la performance attendue en qualifications."

Une autre source de satisfaction est la résolution des problèmes connus par Carlos Sainz au Nürburgring : de nombreuses évolutions avaient été ajoutées à la monoplace de l'Espagnol, sans se concrétiser par un gain en performance. Vendredi dernier, lorsqu'il lui était demandé à quel pourcentage McLaren avait décrypté ses évolutions, Seidl répondait : "Je ne peux pas donner un pourcentage, mais de notre point de vue, c'était génial de voir comment l'équipe de course et l'équipe de développement, sous le leadership de James Key et Andrea Stella, ont réagi à ce qui nous est arrivé au Nürburgring sur la voiture de Carlos."

"C'était génial de voir tout le monde unir ses efforts ainsi et tirer les bonnes conclusions pour Portimão, où nous avions d'emblée une voiture qui était assez compétitive tout le week-end. Nous y avons testé d'autres évolutions le vendredi, et nous prévoyons d'en apporter d'autres lors des prochaines courses, dans l'espoir qu'elles nous aident à rester dans cette bataille pour la troisième place du championnat des constructeurs."