McLaren teste des évolutions aéro à Silverstone

Jake Boxall-Legge
·1 min de lecture

Le directeur d'équipe Andreas Seidl explique que l'écurie a "des problèmes spécifiques que nous voulons résoudre" avec le nouveau package, notamment pour de meilleures performances dans les virages lents – bien que ce ne soit pas très important à , circuit qui comprend de nombreuses sections rapides.

McLaren MCL35 rear comparison

McLaren MCL35 rear comparison<span class="copyright">Motorsport Images</span>
McLaren MCL35 rear comparisonMotorsport Images

Motorsport Images

Pour Silverstone, a renforcé son package avec un nouvel aileron arrière (ci-dessus) visant à réduire la traînée, après avoir utilisé une spécification à fort appui en Hongrie. Le plan principal de l'aileron est courbé vers le haut au niveau où il rejoint la plaque de côté ; il s'agit d'une approche conventionnelle pour réduire la traînée de l'aileron.

La section extérieure d'un aileron produit généralement le moins d'appui par rapport au centre, et la réduire est un compromis classique pour limiter la traînée sans perdre trop d'appui. De plus, les coins supérieurs de l'aileron sont également épurés, de manière similaire à ce qu'il en était en Autriche. Encore une fois, cela permet de perdre un peu de traînée tout en modifiant la formation des vortex au sommet de l'aileron.

Enfin, McLaren a abandonné le T-wing utilisé en Hongrie, dont on imagine qu'il apportait un appui superflu, ainsi que les ailettes à l'arrière de la carrosserie.

Avec Luke Smith et Adam Cooper