Mehdi Belhadj se qualifie au temps pour la finale du 3 000 m steeple des Mondiaux d'Eugene

Mehdi Belhadj lors de sa série des Mondiaux d'Eugene. (F. Faugère/L'Équipe)

Pour son premier grand Championnat en extérieur, Mehdi Belhadj a réussi à rejoindre la finale du 3 000 m steeple des Mondiaux d'Eugene dans la nuit de vendredi à samedi. Quatrième de la série 2, le Francilien a pris l'une des six places qualificatives au temps.

Mehdi Belhadj sera au rendez-vous de la finale du 3 000 m steeple dans la nuit de lundi à mardi (4h20 en France). Pour son premier grand Championnat en plein air, l'athlète de Villeneuve-la-Garenne a réussi à s'extirper des séries ce vendredi soir en prenant l'une des six places qualificatives au temps - quatrième de la série 2 (en 8'20''47) -, alors que les trois premiers validaient directement leur ticket.

lire aussi

Mehdi Belhadj, futur poids lourd du 3000 m steeple

« Le principal est fait, indique-t-il. Je suis troisième jusqu'à 20 m de l'arrivée et je me fais avoir par Conseslus Kipruto (champion olympique et double champion du monde). Aujourd'hui (dans la nuit de samedi à dimanche), je n'avais pas les mêmes jambes qu'aux France. J'ai fait quelques erreurs, notamment à trois tours de l'arrivée où je perds dix mètres en me faisant gêner. Mais ça passe au temps. Pour une première, je suis content de moi. J'espère que j'aurai des meilleures jambes pour la finale. »

À l'image d'Alexis Phelut lors des derniers JO, Belhadj va donc découvrir les frissons d'une finale mondiale où il retrouvera les principaux favoris puisque Soufiane El Bakkali, Lamecha Girma ou encore Evan Jager sont tous passés sans encombre. Seule surprise, l'élimination du Kényan Benjamin Kigen, troisième des derniers JO et seulement 7e de sa série.

lire aussi

Calendrier/Résultats

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles