Meilleur développement du bébé, accouchement facilité... Loin des préjugés, l'activité physique alliée de la grossesse

Apolline Merle, franceinfo: sport
·1 min de lecture

"Ménagez-vous", "ne faites pas trop d'effort", "restez allongée", autant de petites phrases qui reviennent souvent dans l'entourage des femmes enceintes. Pourtant, la pratique d'une activité physique et/ou sportive a de multiples bénéfices pour la femme enceinte et son futur enfant.

Bienfaits chez la mère et l'enfant

On le sait, l'activité physique et sportive est essentielle à une bonne santé. Et les vertus d'une pratique régulière sont également visibles chez la femme enceinte. Elle permet, entre autres, de contrôler la prise de poids excessive, de diminuer les douleurs lombaires, de protéger le périnée ou encore d'améliorer la circulation veineuse. Encore ? Elle protège le périnée, prévient les fuites urinaires, diminue l'anxiété et l'état de dépression et diminue le risque de certaines complications de la grossesse comme le diabète gestationnel ou l'hypertension.

Et les bienfaits ne sont pas seulement visibles chez la mère, mais également chez l'enfant à naître. "Contrairement aux idées reçues, chez une femme physiquement active durant sa grossesse, le risque de prématurité n'est pas augmenté. Le risque d'hypotrophie [petit poids à la naissance] n'est pas augmenté et celui de macrosomie [poids de naissance supérieur à 4 kg] est diminué", souligne le guide "Je peux pratiquer des activités physiques et sportives pendant ma grossesse et après l'accouchement" publié par le ministère des Sports en février 2021.

D'après ce guide, l'activité physique améliore également le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi