Meilleur marqueur, drop, Camp Nou... la carrière de Dan Carter en cinq dates clés

Loris Belin
·1 min de lecture

• 2005 : Carter – Mehrtens, l'élève dépasse le maître

Dan Carter fait ses débuts chez les Crusaders en Nouvelle-Zélande. La franchise de Christchurch est ce qui se fait de mieux en Super 12, le championnat des clubs de l'hémisphère sud. Carter suit les pas d'une légende des All-Blacks, Andrew Mehrtens, pied en or et un des cerveaux de l'équipe nationale néo-zélandaise. Carter montre vite son talent mais est contraint d'être décalé au centre. La place comme ouvreur, son poste de prédilection, est déjà prise par Mehrtens. Mais des blessures à répétition et l'explosion du cadet bouleversent les plans des Crusaders. Exit Mehrtens, parti en Angleterre, Carter prend le pouvoir et les rênes du jeu aussi bien en club qu'en sélection. Il sera élu meilleur joueur du monde au terme de la saison.

• 31 janvier 2009 : le Top 14… et le coup d'arrêt

Après une Coupe du monde 2007 manquée tant individuellement que collectivement (élimination de la Nouvelle-Zélande en quarts de finale contre la France), Carter a perdu quelque peu de son éclat. Mais il reste un très gros poisson pour les cadors européens...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi