Pour le meilleur et pour Rachid

SO FOOT
So Foot

Comme un putain de disque rayé. Chaque fois que la parole lui est donnée, Rachid Ghezzal dégaine les mêmes phrases : "Les discussions n'ont pas beaucoup avancé", "Il y a encore un espoir que je prolonge", "Aujourd'hui, je suis à l'OL. Si je pars, ce n'est pas pour l'argent. Il faut qu'il y ait un projet qui m'intéresse à la fois d'un côté sportif et financier" ou encore "Les deux parties négocient". Le feuilleton s'étire et semble ne pas vouloir trouver d'issue. Résultat, il y a quelques jours, le bilan de la cinquième saison professionnelle de Ghezzal à l'OL a été tourné comme ça : "Toutes ces histoires, cela a un peu pollué mon football." En chiffres, ça donne deux petits buts toutes compétitions confondues et treize titularisations seulement en Ligue 1. Puis, il y a l'autre face du cas Ghezzal. Celle d'un mec pointé du doigt par les supporters de son club formateur pour ses…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi