Melandri ne comprend toujours pas pourquoi Aprilia a rejoint le MotoGP

Sebastian Fränzschky
motorsport.com

Plus que quiconque, s'est pour ainsi dire trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Plusieurs fois malchanceux au cours de sa carrière, le pilote italien a remporté des courses dans le Championnat du monde Superbike avec quatre marques : Yamaha, BMW, Aprilia et Ducati. Pourtant, il n'a jamais eu la chance d'être titré dans la discipline malgré un palmarès plus qu'honorable, lui qui a signé 22 victoires en sept saisons.

Il aurait eu une opportunité d'y parvenir en 2015, avec Aprilia, néanmoins c'est le moment qu'a choisi le constructeur de Noale pour le ramener en MotoGP, contre sa volonté. Passé chez Aprilia après le retrait de BMW du World Superbike fin 2013, le pilote italien n'a pas eu le choix. "C'était très difficile à l'époque. J'avais signé un contrat avec Gigi Dall'Igna, mais il est passé chez Ducati peu après. Il a été remplacé par Romano Albesiano, qui n'avait aucune expérience", se souvient Marco Melandri dans une interview accordée à Motorsport.com.

WSBK 2014: Nach einem schwierigen Ssaisonstart gewann Melandri mit der RSV4 sechs Rennen

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
WSBK 2014: Nach einem schwierigen Ssaisonstart gewann Melandri mit der RSV4 sechs Rennen <span class="copyright">Aprilia Racing</span>
WSBK 2014: Nach einem schwierigen Ssaisonstart gewann Melandri mit der RSV4 sechs Rennen Aprilia Racing

Aprilia Racing

En 2015, pour son retour en Grand Prix, Aprilia a conçu une MotoGP qui s'appuyait grandement sur sa machine de Superbike, bien loin de la concurrence, et la mécanique s'est rapidement grippée entre l'équipe et Melandri. Celui qui, en 2005, avait été vice-Champion du monde en MotoGP a disputé dans ce contexte tendu ses huit derniers Grands Prix, avant de jeter l'éponge. "Après quelques courses, je suis resté à la maison parce que la moto était très mauvaise. Les gens n'avaient aucune expérience et ils ne pouvaient pas dépenser d'argent. Ce n'était pas amusant pour moi. Il faut s'amuser si on veut se donner à 100% dans un projet."

Bereits bei den Wintertests erkannte Melandri, dass die 2015er-Aprilia klar unterlegen ist

Bereits bei den Wintertests erkannte Melandri, dass die 2015er-Aprilia klar unterlegen ist <span class="copyright">Aprilia Racing</span>
Bereits bei den Wintertests erkannte Melandri, dass die 2015er-Aprilia klar unterlegen ist Aprilia Racing

Aprilia Racing

À lire aussi