Memphis Depay et Rayan Cherki vous souhaitent un joyeux OL

SO FOOT
·1 min de lecture

Les traditions ont la peau dure, surtout du côté de l'OL. Et la sortie au stade Louis-II de Monaco a été l'occasion de le rappeler. Dimanche, la famille lyonnaise était réunie au complet autour du banquet princier. Jean-Michel Aulas, Tony Parker, Juninho et même Rudi Garcia (toujours suspendu), étaient assis en tribune avec couteau et fourchette entre les mains, prêts à attaquer cette troisième finale en moins de dix jours. Il faut dire que toute la semaine, ils ont insisté sur le fait que ce plat, servi pour cette 35e journée, était celui de la résistance. Entre le quart de finale de Coupe de France perdu ici-même il y a dix jours et la rencontre de dimanche dernier contre le LOSC, le risque de faire fanny après une saison sans Europe était trop grand pour ne pas réagir. Ce soir, il fallait vaincre et se replacer à un point du podium, ou se coucher sur une place en Ligue Europa, à celle du con. Pourtant, ce repas a été plus copieux que prévu…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com