Mendes, Andersen, Koné, Reine-Adélaïde : Lyon et ses recrues décentes

SO FOOT

La soirée de Joachim Andersen se finira avec un récipient en plastique entre les doigts, à attendre que l'envie d'uriner lui vienne. Il est minuit passé, et excepté Houssem Aouar, soumis lui aussi au contrôle anti-dopage, tous ses coéquipiers ont déserté le Groupama Stadium depuis un petit moment. Soit pour profiter gentiment de cette victoire européenne face au Benfica (3-1) soit, comme Bertrand Traoré, pour constater les dégâts d'un cambriolage. Mais face au pot vide, le grand blond pourra tout de même repenser au match plein qu'il vient d'accomplir. Et ce ne sont pas les actions positives qui manqueront pour le détendre et donc le libérer. Au choix : ce centre de Grimaldo repoussé de la tête avec aplomb, cette jolie couverture sur un…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi