Mercato - Annoncé au PSG, pourquoi Xavi Simons a décidé de quitter la Masia et Barcelone

Goal.com

Si le mercato estival est comme toujours très agité avec notamment le feuilleton Neymar, le marché chez les jeunes joueurs est aussi mouvement, à l'image de l'annonce faite ce mardi par Xavi Simons. Le jeune milieu de terrain néerlandais a officialisé son départ de la Masia, et donc du Barça, à travers un communiqué. 

Arrivé à l'âge de huit ans au Barça, le joueur de 16 ans, conseillé par Mino Raiola, a décidé de quitter le club catalan. Son avenir pourrait se situer à Paris, où il a été aperçu ces dernières heures en présence de son conseiller. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Comment expliquer alors que la direction des Blaugrana, Bartomeu en tête, lâche celui qui est annoncé comme un futur grand talent du football mondial ? Selon nos informations, plusieurs points de désaccord existaient entre les deux parties, le Barça et l'entourage de Xavi Simons :

- Le FC Barcelone ne le considérait plus comme le joueur le plus important de la Masia

- La négociation pour le renouvellement de son contrat avait débuté en mai, avec à la clé un salaire de 100 000 euros par saison. Il devait intégrer la Juvenil A, ce qui signifiait un surclassement pour son âge (16 ans). Cependant le nouveau contrat n'a pas abouti et le PSG en a profité.

- Le club catalan ne considère pas son départ comme tragique car le principal espoir du club est Ilaix Moriba, dont le bail a déjà été renouvelé. récemment, il y a eu également la signature de Louie Barrie, ciblé par le PSG, mais qui s'est engagé jusqu'en 2022.

Xavi Simons Netherlands Barcelona
Xavi Simons Netherlands Barcelona

Seul le temps nous dira si les adieux de Simons, ainsi que ceux de Takefusa Kubo, aujourd'hui au Real Madrid, représentent deux erreurs historiques. Il est évident que Barcelone ne peut pas se plier aux intérêts des joueurs qui n'ont même pas encore l'âge de prétendre à une place forte dans l'équipe première mais il existe une distorsion claire entre la position publique du club, "La Masia n'est pas touchée" et ce qui finit par se produire. Le centre de formation catalan subit encore une fois un coup dur pour son image, en dépit des motifs économiques ou d'une volonté d'autorité.


Vous voulez lire cet article en espagnol ? C'est ici !

À lire aussi