Mercato : Après son départ de l’OM, Mandanda lâche ses vérités

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Du haut de ses 37 ans, Steve Mandanda a quitté l'Olympique de Marseille après 613 matches disputés sous la tunique olympiennes. Un sacré changement pour l'international français qui s'est engagé avec le Stade Rennais jusqu'en 2024. Un choix que la légende de l'OM a tenu à justifier.

C'est un sacré coup de tonnerre qui a frappé le marché de transferts. Après 613 matches à l'OM, Steve Mandanda a effectivement quitté le club phocéen afin de s'engager avec le Stade Rennais. Il faut dire que du haut de ses 37 ans, le portier français espère toujours disputer la prochaine Coupe du monde en fin d'année et en restant à l'OM, il savait que ses chances seraient minces. Et pour cause, le club phocéen a levé l'option d'achat de Pau Lopez pour 12M. Et le club phocéen n'a pas investi une telle somme sur une doublure. Comme la saison dernière, Pau Lopez sera régulièrement titulaire, c'est la raison pour laquelle Steve Mandanda a décidé de partir et de rejoindre la Bretagne où il sera titulaire.

«Ça a été un choix mûrement réfléchi»

D'ailleurs, à l'occasion de sa présentation officielle, Steve Mandanda n'a pas manqué de justifier choix. « Ça a été un choix mûrement réfléchi. J’ai eu les premiers contacts à la fin de saison. Ensuite, j’ai vu le coach. J’ai beaucoup réfléchi à ma situation à Marseille. Il y a ici un projet très ambitieux. Je devais être convaincu que j’avais encore cette envie d’être performant, de gagner et d’aider le club. Donc je les ai rappelé pour les accepter de venir. Je suis…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles