Mercato - ASSE : Les échecs s’enchainent aussi cet hiver pour Pascal Dupraz !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si l’ASSE se montre très active depuis le début de ce mercato hivernal, cela n’est toutefois pas tout rose pour les Verts. Alors que Pascal Dupraz scrute un peu partout pour obtenir différents renforts, l’entraîneur stéphanois s’est déjà heurté à plusieurs refus.

Pour cette seconde partie de saison, l’objectif de l’ASSE est de se maintenir en Ligue 1. Actuellement, les Verts sont derniers du championnat de France. Pour Pascal Dupraz, la mission est donc d’inverser la spirale négative et pour y arriver, il peut compter sur les efforts de sa direction durant ce mois de janvier pour lui offrir certaines recrues. Bien que la situation financière de l’ASSE soit loin d’être la meilleure, ça bouge dans le Forez. En effet, Dupraz peut déjà compter sur 4 renforts pour la seconde partie de saison avec Joris Gnagnon, Bakary Sako, Paul Bernardoni ainsi que Sada Thioub, alors que d’autres recrues pourraient prochainement suivre. Jusqu’à présent, le recrutement opéré par l’ASSE a été intéressé, mais certains obstacles ont toutefois été rencontrés.

Sako et Thioub à défaut de Belaïli ?

Dans le secteur offensif, Pascal Dupraz va donc désormais pouvoir compter sur Bakary Sako et Sada Thioub. Des renforts précieux en ce mois de janvier alors que Wahbi Khazri et Denis Bouanga sont partis à la CAN. Mais l’ASSE avait d’autres plans pour se renforcer en attaque. Et un coup très ambitieux a été tenté avec Youcef Belaïli, actuellement libre. En vain. En effet, comme l’a expliqué son père et agent pour…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles