Mercato - ASSE : Après l'échec Blitzer, Romeyer contre-attaque et se lâche sur la vente du club

Annoncé pendant plusieurs semaines comme le successeur de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, David Blitzer ne débarquera finalement pas à l’ASSE. La vente du club stéphanois est une nouvelle fois retardée, et les deux présidents sont pointés du doigt après cet échec. Interrogé par Le Progrès, Romeyer s’est défendu.

Pressenti pour prendre les rênes de l’ASSE, David Blitzer ne débarquera finalement pas dans le Forez. Le milliardaire américain et co-propriétaire de Crystal Palace était pourtant prêt à investir au sein du club stéphanois, et ce malgré la descente en Ligue 2, mais aucun terrain d’entente n’a finalement été trouvé avec Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Les deux présidents de l’ASSE sont aujourd’hui pointés du doigt après cet échec, mais dans un entretien accordé au Progrès, Romeyer se défend.

Romeyer donne sa version des faits

« David Blitzer a formulé une offre non liante qui nous a semblé intéressante, à Bernard Caïazzo et à moi, et nous avons demandé à KPMG de lui donner un accès à la data room électronique afin qu’il formule une offre ferme. Toutefois, aucune n’a été déposée dans les délais auxquels il s’était engagé à nous la remettre. KPMG en a conclu que les termes de son offre non liante étaient devenus caducs et acté la fin des discussions avec lui », confie le président du Directoire de l’ASSE, niant par ailleurs l’existence de tensions avec les représentants de David Blitzer.

« Nous avons répondu à toutes les questions et de mon point de vue, tout s’est bien…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles