Mercato - ASSE : Claude Puel lâche ses vérités sur sa situation !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Présent en conférence de presse ce jeudi avant la réception de Clermont, Claude Puel s'est prononcé sur sa situation ainsi que sur celle de l'ASSE.

Les derniers mois ont été très difficiles à l'AS Saint-Etienne. Handicapés par d'importants soucis financiers, les Verts ne se sont quasiment pas renforcés puisqu'il a fallu attendre les dernières seconde du mercato pour voir débarquer un nouveau joueur, à savoir Ignacio Ramirez, prêté par le club uruguayen du Liverpool Montevideo. Et rapidement, cette situation a eu un impact sur le début de saison de l'ASSE. Et pour cause, après 12 journées de Ligue 1, le club du Forez est bon dernier avec seulement 6 points au compteur et toujours aucune victoire. Une situation qui ne facilite pas la vente du club, largement impactée par la crise sportive qui vivent les Verts. Et depuis de nombreux matches désormais, Claude Puel semble plus que jamais sur la sellette. Présent en conférence de presse avant la rencontre cruciale face à Clermont avant une trêve internationale, le manager stéphanois s'est d'ailleurs prononcé sur la situation de l'ASSE.

«Ce qui est important pour moi, c'est de voir mes joueurs prêts au combat»

Conscient de la précarité de sa situation, Claude Puel a toutefois tenu à adresser un message aux personnes qui continuent de croire de lui : « Les soutiens ne sont pas rares. Ils viennent de mes pairs et de beaucoup de Stéphanois que je croise. Il faut savoir faire la part des choses. C'est une entreprise difficile depuis mon arrivée.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles