Mercato - ASSE : La LFP à l'origine d'un coup de tonnerre pour la vente du club ?

·1 min de lecture

Bien que le processus de vente de l'ASSE soit lancé depuis le mois d'avril, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, qui refusent la perspective de vendre leurs parts au rabais, pourraient refaire le coup de 2018, en refusant finalement la vente du club.

La vente de l'AS Saint-Etienne s'est accélérée ces dernières heures. Et pour cause, KPMG, le cabinet d'audit mandaté par l'ASSE pour décortiquer toutes les candidatures, avait refermé l'accès à la Data Room la semaine dernière, et fixé à ce lundi la date butoir pour transmettre une offre. Et plusieurs projets sont en lice. « Plusieurs offres ont en effet été reçues par KPMG qui les étudie avec attention », précise par le biais d'un communiqué diffusé par l'agence de communication de Patrick Chêne missionnée par l'AS Saint-Etienne, avant d'ajouter que ces offres « font l'objet de vérifications rigoureuses classiques dans ce genre d'opérations (crédibilité des engagements, origine des fonds etc...). KPMG effectuera la sélection des meilleures offres pour le club pour éviter toute mésaventure. Les actionnaires seront très attentifs aux engagements formels des candidats pour permettre au club de nourrir de grandes ambitions sportives. » L'identité des candidats n'a pas été révélée, mais une chose est sûre, Norodom Ravichak n'est plus en course. Le Prince du Cambodge a « fourni un document de garantie financière de 100 millions d'euros émanant d'une grande banque internationale, qui se révèle être un faux », comme l'expliquait l'ASSE par…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles