Mercato - ASSE : La révolution Dupraz bat son plein chez les Verts !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ASSE s'est montrée active depuis le début du mois de janvier, bouclant l'arrivée de quatre recrues. Un attaquant est espéré, mais Pascal Dupraz n'a pas affiché un message optimiste dans ce dossier.

Club historique du championnat français, l’ASSE est en grand danger. Les Verts sont dans le rouge, que ce soit sur le plan sportif (lanterne rouge du championnat) ou sur le plan financier. A la tête du club stéphanois depuis 2004, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo espèrent voir un nouvel actionnaire poser ses valises dans le Forez, mais le dossier de vente est aujourd’hui dans l’impasse comme l’avait confié récemment le président du Directoire , Roland Romeyer. Mais pour attirer des investisseurs, l’ASSE doit absolument se maintenir en Ligue 1. Pour remettre la formation en route, les responsables stéphanois ont décidé de faire appel à Pascal Dupraz, habitué à la pression et de ces situations chaudes. En mission commando, le technicien français a jusqu’à la fin de la saison pour faire ses preuves et réussir sa mission. Mais son début de parcours est mitigé et le mois de janvier semble particulièrement dangereux pour Pascal Dupraz, qui doit se passer de plusieurs joueurs convoqués pour la CAN comme Wahbi Khazri ou encore Denis Bouanga.

« Les recrues apportent de la fraîcheur, mais aussi de l'expérience »

Dès son arrivée à l’ASSE, Pascal Dupraz n’avait pas caché son envie de voir arriver du sang frais lors de ce mercato hivernal. « J'ai la faiblesse de penser que j'ai des recettes pour…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles