Mercato - ASSE : A la recherche d’un buteur, Dupraz est en grande difficulté !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Désormais, à l’ASSE, la priorité de Pascal Dupraz est de trouver un nouvel attaquant. Une quête qui est toutefois loin d’être simple et les dernières nouvelles ne sont pas vraiment bonnes pour les Verts.

Le mercato hivernal s’annonçait agité à l’ASSE et pour le moment, le recrutement des Verts tient toutes ses promesses. En effet, pour sauver le club stéphanois, Pascal Dupraz avait besoin de renforts durant ce mois de janvier et l’entraîneur de l’ASSE peut déjà compter sur les arrivées de Joris Gnagnon, Bakary Sako, Paul Bernardoni et Sada Thioub. Mais cela est encore loin d’être terminé dans le Forez puisque Pascal Dupraz attendrait encore d’autres joueurs à l’instar d’un arrière droit, d’un défenseur central, mais surtout d’un buteur. Avec les départs de Bouanga et Khazri à la CAN, l’ASSE a besoin de se renforcer devant et pour cela, la priorité se nommait Jean-Philippe Mateta. Actuellement prêté par Mayence à Crystal Palace, l’ancien de l’OL semblait d’ailleurs dernièrement tout proche de rejoindre Geoffroy-Guichard. La situation a finalement évolué chez les Eagles, qui réfléchissent à ce départ de Mateta. Comme le10sport.com avait pu vous l’expliquer, tant qu’aucun attaquant ne rejoindra l’effectif de Patrick Vieira à Crystal Palace, Jean-Philippe Mateta ne sera pas libéré.

Des recherches très compliquées !

L’ASSE n’a donc pas les choses en main en ce qui concerne Jean-Philippe Mateta. Crystal Palace doit donc trouver un remplaçant et dernièrement, la solution était annoncée…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles