Mercato - Barcelone : Un énorme coup de tonnerre prend forme pour Griezmann !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En grande difficulté économique, le FC Barcelone songerait à vendre Antoine Griezmann afin de faire des économies sur sa masse salariale. Condition sine qua non pour conserver Lionel Messi dont le contrat a pris fin le 30 juin.

La grande braderie est lancée au FC Barcelone ! En effet, compte tenu de la crise qui frappe l'économie mondial et donc le football, le Barça doit réaliser des économies non seulement pour équilibrer ses comptes et alléger sa masse salariale, mais surtout pour pouvoir conserver Lionel Messi, dont le contrat a pris fin le 30 juin, et enregistrer ses recrues (Agüero, Depay, Emerson et Garcia) auprès de la Ligue espagnole. Et pour cause, La Liga impose un encadrement strict de la masse salariale de ses clubs, et pour le moment, le Barça ne répond pas aux critères, poussant Javier Tebas à réclamer un gros effort à Joan Laporta. En effet, selon informations de RAC1, pour le moment, la masse salariale du FC Barcelone avoisine les 347M€ et La Liga a demandé de la ramener à 160M€ soit une économie de... 187M€ ! Par conséquent, le Barça n'a pas le choix et doit vendre afin d'alléger sa masse salariale. Dans cette optique, Konrad de la Fuente a rejoint l'OM, Jean-Clair Todibo a été définitivement transféré à l'OGC Nice, Junior Firpo a signé à Leeds, tandis que Francisco Trincao a été prêté à Wolverhampton. Mais il en faudra bien plus pour faire de réelles économies. Et Antoine Griezmann pourrait être sacrifié.

Griezmann poussé au départ par le Barça ?

En effet, en…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles