Mercato - Barcelone : Les Français, grandes victimes de la révolution de Laporta ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

A Barcelone, Joan Laporta prépare un grand renouvellement de l’effectif pour cet été. Plusieurs joueurs devraient ainsi partir et les grandes victimes devraient être les Français de l’effectif de Ronald Koeman.

Elu président du FC Barcelone, Joan Laporta veut remettre le club catalan sur le chemin de la victoire après des dernières saisons plutôt compliquées, loin des standards que sont ceux du Barça. Un nouveau chapitre va ainsi débuter chez les Blaugrana et cela va se traduire par de nombreux changements au sein de l’effectif de Ronald Koeman, confirmé dans ses fonctions d’entraîneur. Alors que Sergio Agüero et Eric Garcia sont déjà arrivés, d’autres recrues sont espérés. Mais pour cela, il faut faire rentrer de l’argent dans les caisses et désengorger certains secteurs. Cela va donc s’animer dans le sens des départs au FC Barcelone et les grands perdants de cette révolution pourraient bien se trouver au sein de la colonie française.

C’est la fin pour Griezmann ?

Et pour débloquer la suite du mercato, le FC Barcelone pourrait notamment se servir d’Antoine Griezmann. Alors que le Français vient de terminer sa deuxième saison en Catalogne, ses performances ne sont pas les meilleures. Ainsi, au Barça, on chercherait à s’en séparer, pourquoi pas dans le cadre d’un prêt afin de faire venir un joueur désiré à l’instar notamment de Matthijs de Ligt. A ce sujet, le journaliste italien, Luca Momblano a lâché pour Juventibus : « Barcelone veut s’en débarrasser et propose Griezmann à tous…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles