Mercato - Barcelone : Griezmann, Dembélé… Le Barça n’est pas au bout de ses peines pour Messi !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le FC Barcelone travaille sans relâche sur le renouvellement du contrat de Lionel Messi, libre de s’engager avec le club de son choix depuis le 30 juin. Cependant, le PSG et Manchester City ne se seraient pas montrés assez emballés lorsque le Barça n’est pas encore sur le point de boucler cette opération…

Arrivé en 2000, moment où il a intégré La Masia du FC Barcelone, Lionel Messi a effectué sa formation et l’intégralité de sa carrière au sein du club culé. Cependant, pour la première fois depuis son arrivée, Messi est actuellement libre de tout contrat et donc de s’engager avec le club de son choix. À ce jour, l’Argentin n’aurait d’yeux que pour le FC Barcelone bien que les discussions avec le Barça s’éternisent depuis de longues semaines. La faute à la réalité économique dans laquelle le Barça se trouve, le club se doit de considérablement alléger sa masse salariale afin de pouvoir se rapprocher d’un accord avec le clan Messi pour une prolongation de contrat. Et bien qu’ESPN et Goal aient notamment expliqué qu’un contrat de cinq ans aurait été convenu entre le Barça et Lionel Messi, avec à la clé une réduction salariale de 50%, la vérité serait tout autre.

Des sacrifices énormes escomptés pour le contrat de Messi

Si l’on en croit les informations divulguées par le correspondant de The Athletic basé en Espagne, il se pourrait que le FC Barcelone soit contraint de convaincre Lionel Messi d’accepter une réduction salariale beaucoup plus importante que les 50% notamment évoqués…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles