Mercato - Barcelone : Griezmann lâche ses vérités sur son avenir !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Prêté avec une option d'achat obligatoire, Antoine Griezmann va s'engager définitivement avec l'Atlético de Madrid à l'issue de la saison. Et l'international français ne cache pas sa joie à l'idée de s'installer durablement avec les Colchoneros.

L'été dernier, après deux saisons poussives au FC Barcelone, Antoine Griezmann a finalement fait son grand retour à l'Atlético de Madrid dans les dernières secondes du mercato. Le Champion du monde français avait effectivement connu un passage décevant au sein du club blaugrana qu'il avait rejoint pour 120M€ en 2019 pour 120M€ un an après avoir pourtant repoussé les avances catalanes pour prolonger à l'Atlético de Madrid. Dans une interview accordée à Transfermarkt, Antoine Griezmann a d'ailleurs confirmé qu'il avait des regrets sur son passage au Barça. « La vérité, c'est que j'ai bien performé à la Real Sociedad, ensuite j'ai grandi à l'Atleti, sportivement et aussi dans ma vie privée, avec ma femme, mes enfants... Cela t'aide à être plus détendu et à profiter de tout. Et puis je suis parti à Barcelone. En raison des circonstances, les choses ne se sont pas aussi bien passées que je l'espérais. C'est pourquoi je voulais revenir pour jouer à nouveau pour Cholo (Diego Simeone ; ndlr) et Atleti. C'est ce que je voulais le plus, et la vérité, c'est que j'aime vraiment être ici et j'espère pouvoir continuer comme ça », assure-t-il.

«J’espère que l’Atlético voudra de moi tant que je pourrai suivre le rythme»

C'est la raison pour laquelle Antoine…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles