Mercato - Barcelone : Koeman, Bartomeu… Luis Suarez vide son sac !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Plus d’un an après son départ forcé du FC Barcelone pour l’Atletico de Madrid, Luis Suarez est revenu sur les raisons de ce feuilleton et sur les personnes responsables d’un tel dénouement : Ronald Koeman et Josep Maria Bartomeu.

Lors de ses six saisons passées au FC Barcelone pour plusieurs titres de champion d’Espagne et une Ligue des champions, Luis Suarez s’est révélé être un des attaquants les plus complets de sa génération. Cependant, après une saison chaotique au cours de laquelle le Barça n’a remporté aucun trophée et a témoigné de graves dissensions en interne et notamment en raison de crise économique demandant une baisse de salaires des joueurs, Luis Suarez a vu le FC Barcelone lui montrer la porte de sortie à l’instar d’Ivan Rakitic, d’Arturo Vidal ou encore de Nelson Semedo. Et ce nettoyage estival a été initié par Ronald Koeman, nommé après la débâcle de Lisbonne en quart de finale du Final 8 de la Ligue des champions face au Bayern Munich en août 2020 (8-2). Pour SPORT, Luis Suarez a dans un premier temps tenu à faire savoir qu’hormis la responsabilité de Ronald Koeman dans son départ, ce fut également un signe du destin selon lui qui s’en est allé du côté de l’Atletico de Madrid. « C'est le destin... Le destin est marqué par des circonstances différentes. Dans mon cas, venir à l'Atlético et devenir champion de la ligue. C'était le destin. J'ai pris une grande décision, même si beaucoup doutaient que je ne sois pas à la hauteur de l'élite, que je ne puisse pas me…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles