Mercato - Barcelone : Koeman et Simeone ont tranché pour Antoine Griezmann !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’un retour d’Antoine Griezmann du côté de l’Atlético de Madrid a dernièrement été évoqué dans le cadre d’un échange impliquant Saúl Niguez, les entraineurs des deux clubs verraient d’un bon oeil cette opération.

Lionel Messi est maintenant libre de tout contrat depuis le 30 juin dernier. Pourtant, l’envie de prolonger au FC Barcelone ne manquerait pas si l’on en croit les divers échos parus dans les médias. Mais voilà, sa prolongation serait tout simplement impossible à boucler pour le club catalan en l’état en raison de l’état de ses finances. Concrètement, la masse salariale du Barça est bien trop élevée, et cela l’empêche tout simplement d’enregistrer un renouvellement du bail de Lionel Messi ainsi que d’enregistrer officiellement les arrivées de ses recrues estivales actuelles. En conséquence, le FC Barcelone doit absolument vendre dans les plus brefs délais pour régler le problème afin de conserver son homme providentiel, et ce alors que le Paris Saint-Germain veillerait en coulisses dans l’optique de l’accueillir s’il finit par ne pas prolonger. Ainsi, dans ce contexte des plus délicats, c’est Antoine Griezmann qui pourrait être sacrifié par Joan Laporta. Un départ du Français lui permettrait effectivement de se délester de ses conséquents émoluments, chose qui aiderait alors grandement pour renouveler ensuite Lionel Messi.

Antoine Griezmann contre Saúl Niguez, un échange gagnant-gagnant

Mais qui pourrait bien accueillir l’international tricolore en cas de départ ?…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles