Mercato - Barcelone : L’énorme confession du Barça sur le retour de Dani Alves !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir remercié Dani Alves d’avoir fait le choix de revenir au FC Barcelone, Joan Laporta est entré dans le vif du sujet quant aux discussions internes qui ont précédées le retour de la légende culé de 38 ans. Et la forme physique du vétéran est l’une des principales raisons selon le président du FC Barcelone.

Décidément, automne rime avec saison des retours au FC Barcelone bien qu’elle ne soit pas propice à des transferts, le marché n’étant ouvert qu’en hiver et en été. Cependant, le 6 novembre dernier, le Barça a enfin pu acter le retour de Xavi Hernandez après des échecs à l’hiver 2020 et à l’été de cette même année, sans oublier la dernière intersaison lorsque Joan Laporta cherchait un successeur à Ronald Koeman avant que ce dernier ne soit maintenu à son poste. Licencié fin octobre, Koeman a laissé sa place d’entraîneur de l’équipe première à Xavi Hernandez qui a pour sa part, acté le retour de Dani Alves dans la foulée comme la nouvelle recrue l’a révélé ce mercredi lors de sa présentation au Camp Nou face aux socios du FC Barcelone. « Xavi sait ce que je pense et ce que nous vivons sur et en dehors du terrain. Mes chances ont augmenté et puis il m'a appelé pour me demander si je pouvais aider. Je lui ai dit : "C'est le Barça et si le Barça a besoin de moi, je ne veux rien savoir d'autre. Si je dois jouer gratuitement, je jouerai gratuitement. Je vais régler ça avec le club. Peu importe comment." Dès cet appel, j'étais déjà au Barça. Peu importe comment ». Alors qu’il…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles