Mercato - Barcelone : L’énorme confidence de Daniel Alves sur son retour !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Officiellement de retour au FC Barcelone cinq ans après son départ, Daniel Alves a livré ses premiers mots à cet effet. Et le latéral droit brésilien indique au passage qu’il avait cherché à plusieurs reprises à revenir en Catalogne…

Quelques jours après avoir nommé Xavi au poste d’entraîneur qui vient donc reprendre le flambeau de Ronald Koeman, le FC Barcelone boucle le retour d’un autre ancien joueur emblématique mais qui, contrairement au technicien catalan, est toujours en activité : Daniel Alves. Le latéral droit brésilien de 38 ans, qui avait quitté le Barça en 2016, était passé ces dernières années à la Juventus Turin, au PSG puis à Sao Paulo avant que son contrat avec le club auriverde ne prenne fin en septembre dernier. Alves revient donc libre et plein d’ambitions à Barcelone, lui qui a validé sa visite médicale avec le club blaugrana ce lundi matin.

« Cela fait longtemps que j’essaie de revenir »

Et dans un premier entretien accordé aux médias officiels du Barça, Alves a lâché une confidence assez surprenante et qui en dit long sur son attachement envers le club catalan : « Enfin le retour à la maison. Je suis heureux de pouvoir revenir dans le meilleur club du monde. Cela fait longtemps que j'essaie de revenir et je suis très heureux. Pouvoir travailler avec des personnes qui me connaissent et connaissent mes prédispositions est toujours un privilège. C'est une merveilleuse opportunité, un incroyable défi. Enfiler à nouveau ce maillot signifie une force supplémentaire…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles