Mercato - Barcelone : L’avenir de Griezmann et Dembélé relancé par leur polémique ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis quelques jours, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé sont dans la tourmente, suite à une vidéo polémique et des propos discriminatoires. De quoi alors relancer leur avenir du côté du FC Barcelone ?

Ce mercredi, le FC Barcelone est enfin sorti du silence face à la polémique concernant Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé. Et le club catalan a notamment lâché : « Les joueurs ont déjà montré leurs regrets et se sont excusés auprès des supporters et des partenaires japonais, ce que le Club apprécie. Néanmoins, le FC Barcelone se réserve le droit de prendre les mesures internes qu'il considère appropriées ». Quelle pourraient alors être les mesures prises à l’encontre de Griezmann et Dembélé ? Les deux Français auront-ils droit à des sanctions sportives ? Des sanctions financières ? Et s’ils étaient licenciés par le Barça, qui doit notamment faire face à la colère de ses sponsors japonais ? Invité de La Chaine L’Equipe ce mercredi, Florent Torchut, correspondant de L’Equipe à Barcelone, a fait le point concernant de possibles répercussions sur l’avenir d’Antoine Griezmann et d’Ousmane Dembélé. Et de ce qu’on a pu lui dire, cette polémique ne devrait pas avoir d’impact direct sur la suite de l’aventure catalane des deux Français.

Un avenir au Barça pour Griezmann et Dembélé ?

Il n’empêche qu’outre cette polémique, l’avenir d’Antoine Griezmann et d’Ousmane Dembélé fait tout de même énormément parler dans la rubrique mercato. Néanmoins, malgré les différentes rumeurs qu’on peut…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles