Mercato - Barcelone : L'annonce tonitruante du Barça sur l'avenir de Dembélé !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le ton monte au FC Barcelone. Face aux déclarations de Moussa Sissoko, Mateu Alemany est monté au créneau, et le directeur du football du Barça réclame le départ d'Ousmane Dembélé le plus rapidement possible alors que son contrat s'achève en juin prochain.

En fin de contrat en juin prochain, Ousmane Dembélé aurait des exigences folles pour prolonger. Des chiffres vertigineux ont circulé puisque son agent, Moussa Sissoko, aurait demandé un salaire de 40M€ annuels pour son joueur assorti d'une prime à la signature de 20M€ ainsi que des commissions avoisinant également les 20M€. Face à ces exigences, le Barça aurait décidé de ne pas donner suite ce qui a placé Ousmane Dembélé sous le feu des critiques. Au micro de RMC Sport, Moussa Sissoko a ainsi décidé à mettre les choses au clair. « C’est un coup de pression qui ne fonctionne pas avec les gens comme nous. Peut-être que ça peut fonctionner avec des agents qui font du copinage avec le FC Barcelone. Ce n’est pas mon cas, je suis là pour défendre les intérêts de mon joueur », lançait l'agent d'Ousmane Dembélé. Des propos qui n'ont pas plu à Xavi. En conférence de presse, l'entraîneur du Barça avait ainsi fixé un ultimatum à l'ailier français : « Je me pose aussi cette question, mais c'est une question pour lui. Je ne veux manquer de respect à personne, mais le message est clair. La solution est qu'il renouvelle son contrat ou qu'il cherche une porte de sortie. »

Le Barça réclame le départ de Dembélé

Et Xavi a mis sa menace à exécution…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles