Mercato - Barcelone : Laporta se fait clairement refroidir pour la succession de Koeman !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Longtemps présenté comme le favori pour remplacer Ronald Koeman, Roberto Martinez a évoqué sa situation. Et alors que la Belgique affrontera la France en demi-finale du Final 4 de la Ligue des Nations, le sélectionneur des Diables Rouge se dit concentré sur sa mission.

Bien que Ronald Koeman sera selon toute vraisemblance sur le banc du FC Barcelone samedi contre l'Atlético de Madrid, l'avenir du technicien néerlandais ne s'inscrit plus en Catalogne. Et pour cause, après s'être lourdement incliné au Nou Camp contre le Bayern Munich (0-3), le Barça a subi la même déroute mais cette fois-ci sur la pelouse de Benfica. Une défaite qui place déjà le club blaugrana dans une situation plus que délicate en Ligue des Champions. Résultat, Ronald Koeman est plus que jamais menacé et Joan Laporta multiplie les pistes. Andrea Pirlo et Xavi semblent aujourd'hui les mieux placés, bien que Roberto Martinez ait longtemps été présenté comme le favori. Mais sa situation ne facilite pas une arrivée au Barça puisqu'il est toujours en poste avec la sélection belge qui affrontera d'ailleurs l'équipe de France le 7 octobre prochain.

«Il n’y a aucun contact»

Et dans les colonnes du Het Laatste Nieuws, Roberto Martinez s'est confié sur l'intérêt du FC Barcelone. « Il n’y a aucun contact », confie le sélectionneur belge avant d'être relancé sur sa relation avec Jordi Cruyff. En effet, Roberto Martinez est très proche du fils de la légende néerlandaise qui travaille en étroite collaboration avec

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles