Mercato - Barcelone : Messi, Agüero, Depay... Une catastrophe se profile au Barça !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Joan Laporta est confronté à une situation très délicate. Alors que Lionel Messi est officiellement libre depuis le 1er juillet, le FC Barcelone doit très largement alléger sa masse salariale, non seulement pour conserver La Pulga, mais également pour inscrire ses recrues à savoir Memphis Depay, Sergio Agüero et Eric Garcia.

Président du FC Barcelone depuis le mois de mars, Joan Laporta est déjà confronté à une situation très délicate. En effet, le club blaugrana traverse une situation économique très compliquée, notamment à cause de la gestion de la précédente direction présidée par Josep Maria Bartomeu. Et avec la crise sanitaire, tout s'est aggravé. Et aujourd'hui, le Barça ne peut plus assumer son train de vie passé et notamment sa masse salariale pharamineuse qui plombe clairement les finances catalanes. Et c'est un gros problème puisque La Liga impose des règles strictes concernant l'encadrement des masses salariales des clubs. Pour le moment, le FC Barcelone enfreint toutes ces règles et doit rapidement trouver une solution. Selon les informations de Sport, la direction du club blaugrana s'est récemment entretenue avec Javier Tebas afin de lui demander une dérogation spéciale. Réponse catégorique du président de La Liga : non. Par conséquent, Joan Laporta est face à un énorme dilemme pour conserver Lionel Messi.

Le Barça doit économiser 187M€ pour conserver Messi... et ses recrues !

Dimanche soir, RAC1 a fait un point sur la situation. Et la catastrophe est proche. En effet,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles