Mercato - Barcelone : Messi, PSG… Luis Suarez dézingue le Barça !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un an après avoir été poussé vers la sortie par l’ancienne direction du FC Barcelone, Luis Suarez n’a toujours pas digéré ce divorce. Et le buteur uruguayen, très efficace avec l’Atlético de Madrid, en profite pour tacler le club catalan sur le départ de Lionel Messi au PSG cet été…

Qu’il semble déjà très loin le temps de la MSN au FC Barcelone ! Vainqueur de la Ligue des Champions avec son fameux trio offensif emmené par Messi, Neymar et Suarez, le club catalan a ensuite entamé en chute progressive au fil des ans, perdant d’ailleurs coup sur coup ces trois stars en l’espace d’à peine quatre ans. Si Neymar et Lionel Messi ont été recrutés par le PSG totalement contre la volonté du FC Barcelone, les choses se sont déroulées différemment pour Luis Suarez qui avait été poussé vers la sortie par la direction du club catalan à l’été 2020. L’international uruguayen, qui fait aujourd’hui le bonheur de l’Atlético de Madrid, a d’ailleurs de nouveau taclé le Barça

« Je ne méritais pas ce départ »

Interrogé par ESPN, Luis Suarez a taclé Barcelone sur les circonstances de son départ la saison passée, lui qui était devenu indésirable notamment en raison de son imposant salaire : « Je crois que je ne méritais pas cette façon de faire quand je suis parti. Si tu as vraiment de l’autorité, du pouvoir, tu me prends en face à face, tu m’expliques tout, mais tu ne me dis pas que tu compteras sur moi pour le match contre Villarreal si la résiliation de contrat n’est pas bouclée. Ils m’ont envoyé m’entraîner…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles