Mercato : Quand Barcelone préférait Ousmane Dembélé à Kylian Mbappé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2017, le FC Barcelone est tombé de très haut en voyant Neymar faire ses valises. Le PSG n’avait alors pas hésité à lever sa clause libératoire, fixée pourtant à 222M€. En Catalogne, il a alors fallu réagir très vite pour remplacer le Brésilien et la priorité avait été donnée à Ousmane Dembélé, alors au Borussia Dortmund. Un choix qui n’a toujours pas vraiment porté ses fruits aujourd’hui. Et à Barcelone, on peut avoir quelques regrets puisqu’à défaut de Dembélé, c’est Kylian Mbappé qui aurait pu être là aujourd’hui. Explications.

Cela fait maintenant 5 ans qu’Ousmane Dembélé est un joueur du FC Barcelone. En 2017, le Français avait été recruté par les Blaugrana afin de venir remplacer Neymar. Le club catalan n’avait d’ailleurs pas regardé à la dépense pour s’offrir le champion du monde. Un énorme investissement pas vraiment rentable. En effet, le bilan de Dembélé à Barcelone laisse perplexe notamment à cause de ses nombreuses grosses blessures à répétition. Malgré cela, Ousmane Dembélé est très apprécié par Joan Laporta et Xavi, qui ont tout fait pour qu’il prolonge son contrat, alors que le sien avait expiré le 30 juin dernier.

L’histoire continue entre Barcelone et Dembélé

Et les manoeuvres du FC Barcelone ont fini par porter leurs fruits. Au terme d’un très long feuilleton, Ousmane Dembélé a prolongé avec les Blaugrana. Le voilà désormais lié jusqu’en 2024. Et après avoir signé son nouveau contrat, l’ancien joueur de Rennes a pu exprimer toute sa joie, confiant : « C'est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles