Mercato - Barcelone : Prolonger Lionel Messi, une mission périlleuse pour Joan Laporta !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis son arrivée à la présidence du FC Barcelone, Joan Laporta a fixé sa grande priorité sur la prolongation de Lionel Messi. Néanmoins, le club catalan pourrait se retrouver face à de sérieux problèmes économiques et à de terribles condamnations dans le dossier.

Depuis le 1er juillet, Lionel Messi est libre de tout engagement, l’Argentin n’ayant toujours pas prolongé avec le FC Barcelone. Pourtant, ce n’est pas la volonté qui manque côté catalan, Joan Laporta ayant fait de ce nouveau bail sa priorité. Néanmoins, au vu de l’état actuel de l’économie du Barça, la tâche s’annonce très complexe. Si le président blaugrana a déjà une idée de ce qu’il compte proposer à la Pulga, il pourrait se heurter à plusieurs problèmes économiques majeurs dans le dossier.

La Ligue pourrait s’opposer à la stratégie de Joan Laporta

Selon les informations du média espagnol Expansión, la ligue espagnole pourrait s’opposer au projet de Joan Laporta. Le président catalan voudrait proposer à Lionel Messi de prolonger pour deux saisons en tant que joueur mais d’être payé sur cinq ans. À partir de sa troisième année, la Pulga deviendrait ambassadeur du club catalan tout en continuant d’être rémunéré par le Barça. Une chose que la ligue espagnole pourrait ne pas être prête à accepter puisque la formule pourrait biaiser le contrôle des salaires et du budget des formations du championnat. Mais plus que la Ligue, le Fisc aura également son mot à dire dans le dossier.

De terribles condamnations en cas de nouvelle…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles