Mercato - Barcelone : Ces révélations fracassantes sur la volte-face avec Koeman !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que ses résultats laissaient à désirer depuis le début de saison, Ronald Koeman serait passé tout près de l'éviction. En effet, Joan Laporta aurait décidé de se séparer de son entraineur néerlandais, avant de changer d'avis au dernier moment. Et pour remplacer Ronald Koeman, le président du Barça aurait bien identifié plusieurs profils.

Depuis le début de saison, le FC Barcelone vit un véritable calvaire. En effet, le club blaugrana est mal en point en championnat et a subi deux défaites lourdes et humiliantes en Ligue des Champions. Alors que la situation du Barça est préoccupante, Joan Laporta aurait pensé à se débarrasser de Ronald Koeman. Et au moment où il aurait pu officialiser l'éviction de son entraineur, le président catalan a finalement annoncé qu'il le conservait, avant d'expliquer pourquoi. « Ronald Koeman va rester car il mérite une certaine confiance, parce que c'est un vrai Barcelonais, il vit pour le Barça, c'est une référence. Il faut le dire, il a décidé de s'engager envers le Barça qui était dans une situation très compliquée, que ce soit sur le plan sportif ou institutionnel. Je dois aussi dire, après avoir parlé avec lui, qu'on croit en cette équipe, surtout qu'on va récupérer tous nos joueurs blessés. On va revenir en force et devenir plus compétitifs. Il croit en l'équipe et il est vraiment à fond avec le Barça. Il mérite qu'on lui fasse confiance et on le mérite tous. Nous ne sommes pas là depuis très longtemps. Malgré les résultats, Ronald Koeman…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles